Actualisé 13.04.2015 à 13:57

Suisse

La croissance ralentie, mais pas freinée, dit S&P

Selon Standard & Poor's, le renforcement du franc pourrait fortement ralentir l'activité en Suisse. Cependant, l'agence de notation estime que le choc sera moins néfaste que prévu.

En conséquence, S&P table sur une croissance du produit intérieur brut (PIB) de 0,7% cette année et de 1,9% en 2016, indique lundi l'agence de notation dans un communiqué. Lors de ses précédentes prévisions en décembre dernier, elle avait anticipé des hausses respectives de 1,7% et 2,1%.

Ce niveau de croissance s'explique principalement par la «forte et soudaine» appréciation du franc, qui pourrait freiner la croissance des exportations. Cependant, la plus forte croissance économique des partenaires commerciaux de la Suisse pourrait amoindrir les effets négatifs, note S&P.

En effet, la corrélation entre les fluctuations du franc et les exportations est inférieure à celle entre les fluctuations et les tendances du commerce mondial. Les secteurs manufacturiers et de la métallurgie devraient souffrir davantage de la situation que les secteurs de la chimie ou de l'horlogerie.

De plus, le maintien des faibles prix du pétrole encouragera à terme la demande des consommateurs et des entreprises. Une chute de 50% des prix du pétrole en francs pourrait - toutes choses égales par ailleurs - signifier une croissance entre 0,3% et 0,7% de la production nationale. (ats)

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!