Actualisé 18.04.2019 à 06:33

VenezuelaLa Croix-Rouge fera une nouvelle livraison le 8 mai

Après une première livraison mardi au Venezuela, la Croix-Rouge en a annoncé une seconde, prévue pour le 8 mai.

L'arrivée d'aide humanitaire va se poursuivre au Venezuela avec la venue d'une nouvelle cargaison par mer le 8 mai, a annoncé mercredi la Croix-Rouge à Caracas. «Il y a un chargement envoyé par voie maritime dont on pense qu'il devrait arriver dans le pays le 8 mai», a indiqué à la presse l'envoyé de la Croix-Rouge chargé des opérations de distribution dans le pays, Hernan Bongioanni.

Il s'exprimait à l'occasion d'une remise de médicaments et de matériel médical dans un hôpital de la capitale. Une première cargaison d'aide d'urgence est arrivée mardi à l'aéroport international de Caracas. Environ 10'000 personnes vont en bénéficier dans un premier temps, a précisé M. Bongioanni.

Le président de la Croix-Rouge vénézuélienne, Mario Villarroel, a demandé une nouvelle fois que ne soit pas «politisée» l'arrivée de l'aide dans le pays, qui est déchiré par le bras de fer entre le gouvernement de Nicolas Maduro et l'opposant Juan Guaido, reconnu comme président par intérim par une cinquantaine de pays. «Chaque fois que quelqu'un essaie de politiser cette aide, cela porte préjudice à notre travail (...) S'il vous plaît, laissez travailler la Croix-Rouge», a-t-il insisté.

Mardi, le président vénézuélien Nicolas Maduro a déclaré que l'aide d'urgence était entrée dans le pays après un accord passé par son gouvernement avec le Comité international de la Croix-Rouge (CICR). Juan Guaido a répliqué que cet approvisionnement constituait «un aveu d'échec» de la part du dirigeant socialiste.

M. Bongioanni a précisé que l'aide qui a commencé à être distribuée mardi ne faisait pas partie des stocks entreposés depuis le 23 février aux frontières du pays, envoyés essentiellement par les Etats-Unis. «C'est une opération de la Croix-Rouge, canalisée par la Croix-Rouge, dirigée par la Croix-Rouge, selon les principes de l'organisation: impartialité, neutralité et indépendance», a-t-il rappelé. (nxp/afp)

Maduro juge «illégales» les sanctions américaines contre la Banque centrale

Le président Nicolas Maduro a qualifié d'«illégales et immorales» les sanctions imposées mercredi par Washington contre la Banque centrale du Venezuela et destinées à renforcer la pression sur le gouvernement de Caracas. «Ils ont pris à nouveau un ensemble de sanctions unilatérales, totalement illégales et immorales, contre une institution sacrée telle que la Banque centrale du Venezuela», a dénoncé le chef de l'Etat dans une allocution télévisée. Le Trésor américain a imposé mercredi des sanctions contre la Banque centrale et sa directrice, Iliana Josefa Ruzza Teran. Elles visent à empêcher que la banque centrale soit «utilisée par le régime illégitime de Maduro, qui continue à piller les biens vénézuéliens et à exploiter les institutions gouvernementales pour enrichir des initiés corrompus», a déclaré le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin.

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!