La Croix-Rouge genevoise financerait le retour des Roms
Actualisé

La Croix-Rouge genevoise financerait le retour des Roms

La Croix-Rouge genevoise est prête à financer le voyage de retour en Roumanie des Roms qui dorment actuellement dans des abris à Genève.

Il s'agit d'une opération unique, déclare mercredi au «Matin» Pascal Bonzon, du secteur migration de la Croix- Rouge genevoise.

«Nous ne voulons pas créer d'appel d'air», ajoute le responsable. Cet aide au retour concerne environ 25 personnes. Elle s'adresse aux malheureux qui avaient établi leur campement sous les ponts et qui ont été pris en charge depuis vendredi par les services sociaux de la Ville de Genève.

M.Bonzon rappelle que la Croix-Rouge genevoise a pour mission de «venir en aide aux plus vulnérables». Les Roms peuvent bénéficier des abris pendant dix jours. «Après, que vont-ils devenir?», s'interroge-t-il.

Vendredi dernier, des dizaines de Roms ont été évacués par la police genevoise de leurs campements de fortune établis sur les rives de l'Arve. Ces personnes ont ensuite été conduites dans des abris de la Ville de Genève, à Carouge et dans le quartier des Eaux- Vives pour passer la nuit.

Selon l'association de défense des Roms roumains MESEMROM, un billet de bus pour la Roumanie coûte environ 150 francs. (ats)

Ton opinion