Syrie: La Croix-Rouge toujours bloquée
Actualisé

SyrieLa Croix-Rouge toujours bloquée

La Croix-Rouge tentait toujours samedi d'entrer à Baba Amr, bastion rebelle de Homs repris jeudi par l'armée syrienne après des semaines de pilonnage.

Les autorités syriennes bloquent l'aide humanitaire en dépit des pressions internationales. La Croix-Rouge est toujours aux portes de Baba Amr.

«Aucune de nos équipes n'était entrée samedi après-midi dans ce quartier et (les autorités) n'ont pas autorisé l'entrée des aides. Nous sommes toujours en négociation», a affirmé le porte-parole du CICR à Damas, Saleh Dabbakeh.

Le chef des opérations du Croissant rouge arabe syrien (CRAS), Khaled Erksoussi, a confirmé qu'aucune équipe n'était entrée à Baba Amr. «Les autorités nous ont fait savoir que l'accès nous était interdit pour des raisons de sécurité», a-t-il ajouté.

Les autorités ont avancé en particulier la présence de bombes et mines sur la chaussée, alors que la télévision officielle montrait des rues vides et des destructions considérables causées selon elle «par les terroristes armés».

Vendredi, le CICR et le CRAS ont envoyé sept camions transportant une aide urgente aux habitants du quartier, mais le convoi n'a pas encore été autorisé à pénétrer dans le quartier, ce qui a provoqué la colère de la communauté internationale.

Au moins 17 morts samedi

Dans une première réaction officielle à la prise de Baba Amr, le quotidien gouvernemental As Saoura affirmait samedi à la une: «Les services compétents ont rétabli la sécurité et la sûreté dans le quartier de Baba Amr après l'avoir désinfecté des groupes terroristes armés qui ont tout détruit et qui ont transformé la ville en enfer».

Les violences dans le pays ont fait samedi au moins 17 morts, en majorité des civils, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Deux des victimes sont mortes dans une explosion à Deraa (sud), décrite par les autorités comme un attentat suicide.

(ats)

Ton opinion