Genève: La culture se replie en zone industrielle
Actualisé

GenèveLa culture se replie en zone industrielle

Des anciens de l'Étage, ex lieu de soirées d'Artamis, et des artistes de l'espace Kugler se réunissent pour donner un nouveau terrain de jeu aux cultures émergentes.

par
Winnie Covo
Une petite partie d'Artamis pourrait renaître sur le futur site du PAV.

Une petite partie d'Artamis pourrait renaître sur le futur site du PAV.

Installé sur 600 m2 dans la future zone du PAV (Praille-Accacias-Vernets), à Genève, le lieu se veut un espace d'art polyvalent réunissant expositions, performances, projections et concerts. C'est grâce à l'aide de la Fondation des terrains immobiliers qui leur a délivré un bail de 3 ans renouvelables, du soutien de la Loterie Romande pour les travaux et de la Fondation pour la Promotion de Lieux pour la Culture Emergente pour alléger les charges du loyer, que le projet a pu voir le jour. «Nous voulons montrer que les acteurs culturels sont capables de se prendre en main», explique Matthias Solenthaler, l'un des instigateurs du projet.

Ainsi le Motel Campo, sera inauguré le 1er octobre. Cet espace pourra accueillir jusqu'à 240 personnes pour réveiller une partie de la culture genevoise peinant à trouver asile au centre-ville. Si la majorité des événements tourneront autour d'expositions ou performances, une soirée musicale devrait être organisée chaque mois.

Cependant, la vocation première du lieu n'est pas de redonner une zone de danse aux nostalgiques d'Artamis, mais plutôt de promouvoir les activités artistiques de la région. «La zone industrielle est un univers qui à terme pourrait accueillir la culture. Nous sommes un peu le projet pilote de l'expérience», ajoute Matthias Solenthaler.

Ton opinion