Suisse: La cyberadministration fait un pas en avant
Actualisé

SuisseLa cyberadministration fait un pas en avant

D'ici 2020, le citoyen pourrait disposer d'une seule identité électronique dans ses démarches avec les cantons et la Confédération. A terme, aussi avec les communes.

Une personne paie ses impôts, puis achète une carte de parking dans sa commune. D'ici quelques années, elle pourra utiliser la même identité électronique pour toutes ses démarches, a expliqué à l'ats Anna Faoro, responsable de la communication de la cyberadministration suisse.

L'objectif est de favoriser l'accès aux administrations en Suisse. En avril dernier, Berne a décidé vouloir accorder jusqu'à quatre millions de francs par an dès 2016 pour la collaboration nationale en cyberadministration. Cette enveloppe comprend les ressources financières et humaines affectées à la coopération avec les cantons.

Elle est accompagnée d'une stratégie, d'une convention-cadre et d'un plan d'application remanié, qui ont été mis en consultation auprès de la Confédération, des cantons et des communes. Celle-ci vient de se terminer et le comité de pilotage de la cyberadministration suisse en a pris connaissance mercredi.

Dans leurs avis, les communes soulignent que certains modules clés tels que l'identité électronique ainsi que les projets susceptibles de se répliquer un grand nombre de fois tels que l'annonce de déménagement par voie électronique doivent être au centre des travaux communs.

Facture partagée

La facture sera partagée entre les cantons et Berne. La convention-cadre conclue entre les deux parties prévoit un montant de huit millions de francs, à diviser en deux parts égales.

L'accord doit encore être ratifié à la fin de cette année. L'engagement financier et la participation de chacun seront donc encore discutés entre la Confédération et la Conférence des gouvernements cantonaux. (ats)

Ton opinion