St-Gall: La «cyclo-auto» a été vendue à un musée

Actualisé

St-GallLa «cyclo-auto» a été vendue à un musée

L'apprenti de 17 ans, qui avait assemblé un engin composé pour moitié d'un vélomoteur à l'avant et d'une voiture à l'arrière, a été condamné à une amende de 120 francs.

Le 17 juin dernier à Jonschwil, l'apprenti de commerce avait été intercepté au volant de son drôle d'engin par des policiers qui avaient constaté qu'il n'avait pas de permis de conduire et de circulation. La «cyclo-auto» pouvait rouler à 20-25 km/h mais ne correspondait pas aux normes légales. Cela lui a valu une amende de 120 francs, un montant qui ne nécessite pas son inscription au casier judiciaire.

L'ingénieux adolescent écope également d'un retrait de permis de vélomoteur et d'un retrait de permis d'élève-motocycliste, tous deux durant un mois. C'est le minimum légal pour une infraction de cette gravité, a noté le Ministère public.

L'engin a été saisi parce qu'on ne peut pas exclure qu'il représente un danger pour la sécurité routière. Avec l'accord de la famille et du jeune inventeur, le juge des mineurs l'a vendu au musée motocycliste de Lütisburg pour 693 francs. Ce montant couvre largement les 120 francs d'amende et les 513 francs de frais de justice. L'engin a été livré mercredi au musée par le centre de police d'Oberbüren. (ap)

Ton opinion