Actualisé

La damassine obtient l'AOC

la poire à botzi a également obtenu l'appellation d'origine contrôlée.

Les dernières oppositions ont été rejetées. L'OFAG relève que ces deux termes revêtent le caractère de dénominations traditionnelles.

Onze oppositions avaient été déposées contre l'AOC damassine. Les principaux éléments invoqués concernaient l'aire géographique limitée au canton du Jura, l'enregistrement d'une variété végétale comme appellation d'origine et le préjudice à une marque homonyme préexistante.

Canton du Jura

L'OFAG ne considère pas la damassine comme le nom d'une variété de prune, mais conclut que ce terme évoque une eau-de-vie associée au canton du Jura. Cette expression remplit donc les conditions d'une dénomination traditionnelle.

La mise à l'enquête de la poire à botzi, premier fruit à obtenir une AOC, avait suscité trois oppositions concernant l'aire géographique et le principe de son enregistrement comme AOC. L'OFAG estime que même si ce terme peut être considéré comme une variété végétale, il évoque un produit typique qui n'a pas quitté son bassin d'origine. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!