Actualisé 04.02.2009 à 15:01

Berne

La DDC veut contribuer à l'atténuation des crises mondiales

Les conséquences de la crise - financière, alimentaire et climatique - ont figuré au centre de la conférence de presse annuelle de la DDC.

L'agence humanitaire de la Confédération a appelé à renforcer la coopération internationale pour aider les pays les plus touchés.

«La crise financière trouve ses causes dans l'hémisphère nord. Cependant, ses effets portent tout particulièrement préjudice aux pays du Sud et de l'Est», ont relevé mercredi les responsables de la Direction du développement et de la coopération (DDC), à Berne.

Selon eux, il est nécessaire de renforcer la coopération internationale et d'en augmenter l'efficacité «en tirant profit des synergies entre aide bilatérale et aide multilatérale» pour faire face à la crise.

Dans ce contexte, la DDC salue l'intention du Parlement de porter le montant de l'aide publique au développement à 0,5 % du revenu national brut. Les délibérations parlementaires sur les moyens budgétaires supplémentaires requis par cette augmentation auront lieu à l'automne.

La DDC occupe quelque 600 collaborateurs travaillant en Suisse et à l'étranger ainsi qu'un millier d'employés locaux. Elle dispose d'un budget annuel de 1,4 milliard de francs (2008), selon des chiffres publiés sur son site internet.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!