St-Valentin: La déclaration d'Obama à Michelle

Actualisé

St-ValentinLa déclaration d'Obama à Michelle

Invité sur un plateau télé, le président a tenu à faire passer un message à son épouse (et aux Américains).

Le président américain Barack Obama et son épouse Michelle ont mis en scène un petit sketch vendredi sur le plateau de l'émission d'Ellen DeGeneres, à Los Angeles, dans le but de promouvoir la réforme du système de santé baptisée par les médias américains «ObamaCare».

Fidèle aux recettes de l'«infotainment» (savant mélange d'«information» et «entertainment», ou divertissement) dont raffolent ses compatriotes, Barack Obama a écouté face au public de l'émission un message enregistré par son épouse, restée à Washington.

«Surprise! (...) C'est notre dernière St-Valentin à la Maison Blanche et en cet honneur, je t'ai écrit un petit poème (...): "Les roses sont rouges / Les violettes sont bleues / Tu es le président / Et je suis ta chérie". J'ai écris ceci pendant que je faisais 100 pompes ce matin. Tu devrais essayer, Ellen» lâche Michelle Obama, en référence à un concours de pompes qui avait eu lieu en 2012 entre les deux femmes (remporté par la Première Dame - voir vidéo ci-dessous).

«Je vais te faire du pain aux courgettes»

Barack Obama est ensuite invité à répondre à Michelle sur une chanson de Barry White, devant un rideau de velours rouge, encadré par deux énormes bouquets de fleurs. «Appelez la "Situation Room" (ndlr: une émission quotidienne d'informations sur CNN), car ça va chauffer», lance le président.

«Michelle, cette St-Valentin, je vais te faire plaisir... Je vais te faire du pain aux courgettes. Ensuite, je déposerai des légumes sur une assiette, exactement comme tu aimes. Après, je te ferai un massage, pendant que tu regarderas le show "Ellen Design" sur HDTV. Parce que je t'aime tellement!». Le président conclut avec la phrase «I ObamaCare about you more than you know!», jeu de mot entre «Je tiens à toi plus que tu le sauras jamais» et «ObamaCare», réforme sociale la plus emblématique de ses deux mandats.

Barack Obama tente pendant ses derniers mois à la tête des Etats-Unis de défendre par tous les moyens sa réforme du système de santé dans l'opinion publique, notamment auprès des jeunes, alors qu'elle est menacée de démantèlement si un républicain accède à la Maison Blanche l'année prochaine.

Finalement mise en place après des mois de gros bugs informatiques, douze millions d'Américains ont aujourd'hui souscrit à une assurance-maladie privée grâce à cette réforme. Cinquante pour cents d'entre eux sont de nouveaux inscrits, une victoire pour l'administration Obama.

(NewsXpress)

Ton opinion