La défense de la faune conduit à la prouesse technique
Actualisé

La défense de la faune conduit à la prouesse technique

La société vaudoise Zwahlen & Mayr s'illustre dans la défense de la faune sur le tracé de la future A41 entre Annecy et Genève.

Pour préserver des espèces rares, elle décuple sa prouesse technique dans la construction de ponts en zones protégées.

Pour prendre en compte l'habitat naturel de l'écrevisse à pattes blanches, les concepteurs du tracé autoroutier ont prévu de franchir le cours d'eau de la Ravoire grâce à un ouvrage sur appuis. «Zwahlen & Mayr a dû adapter son propre travail, notamment celui de la pose sur le site», a indiqué lundi l'entreprise. Il s'agit du «P161» l'un des sept ponts en construction.

Nouveaux défis relevés

Filiale du groupe Sitindustrie, la société a sû relever des défis techniques pour trois autres ponts. Ils sont réalisés avec des tronçons de poutres indépendants les uns des autres, assemblés sur les rives, puis poussés sur les piles intermédiaires.

Chaque ouvrage, dont le poids est d'environ 800 tonnes, implique l'usage de tire-forts hydrauliques de forte capacité. Ces engins requièrent 600 mètres de câble pour leur mise en place. L'opération est réalisée au-dessus de l'autoroute ouverte à la circulation, mais avec une partie des voies neutralisées.

Zwahlen & Mayr a remporté un contrat de 3,5 millions d'euros pour ces ouvrages d'art, sur un budget total de 850 millions d'euros pour l'autoroute A41 prévue pour ouvrir fin 2008. Son trafic devrait atteindre 25 000 véhicules par jour.

Notoriété accrue

La société qui emploie plus de 200 collaborateurs affiche un chiffre d'affaires de 80 millions d'euros. Le département fabrication à Aigle (VD) est spécialisé dans les tubes soudés en acier inoxydable et tubes de précision réétirés ainsi que les structures en acier. Des produits destinés à réaliser des ponts, des constructions lourdes, des toitures et des revêtements.

Le contrat de l'A41 a permis à Zwahlen & Mayr d'augmenter sa notoriété sur le marché français. Via sa filiale, ZM France, elle a concrétisé des projets pour 16 millions d'euros en un an. Elle entend aussi «améliorer sa compétivitié sur son marché national suisse», où ses commandes pour 2008 s'élèvent déjà à 160 000 heures de travail, soit la production des 9 prochains mois».

Zwahlen & Mayr est cotée à la bourse de Zurich. Créée en 1881, la société appartient depuis 1978 au groupe piémontais Sitindustrie, qui emploie 1450 collaborateurs en Italie, en France, au Royaume-Uni, en Roumanie et en Chine, et réalise un chiffre d'affaires de 500 millions d'euros. (ats)

Ton opinion