Actualisé 29.09.2016 à 07:41

Angleterre

La définition même du match totalement fou

Mercredi soir, Newcastle a battu Norwich sur le score de 4-3. Les «Magpies» étaient pourtant encore menés de deux longueurs à la 94e minute de jeu.

de
rca

L'essence même du football ne se trouverait-elle pas en Championship, finalement? Mercredi soir, alors que les meilleures formations du continent s'affrontaient en Champions League, Newcastle et Norwich, équipes récemment relégués en 2e division anglaise, se rencontraient du côté de St-James' Park, dans le Nord-Est du pays. Dans l'anonymat? Oh que non, devant près de 50'000 personnes. Et il s'agissait là, sans doute, de la meilleure partie de la soirée…

Après un début de partie réussi et de nombreuses occasions de but, les «Toons» ont ouvert le score. Mais en face, les «Canaris» ont fait preuve d'un réalisme assez incroyable, allant jusqu'à mener de deux longueurs, à la suite d'un goal de Murphy (1-3 à la 69e). C'est alors que les choses vont totalement s'emballer, dans la foulée de la réduction du score de Gayle, à un peu moins de 20 minutes de la fin du temps réglementaire.

Les hommes de «Rafa» Benitez ont eu un sacré mérite d'y croire jusqu'au bout. Mais ils ont aussi été bien aidés par leurs incroyables supporters (48'236 spectateurs, pour un club qui compte encore pas loin de 35'000 abonnés à l'année malgré la relégation!), qui n'ont jamais rien lâché. Après l'égalisation de Gouffran à la 95e (!), ils ont maintenu leur pression et ont été récompensés par un but de Gayle, qui complétait ainsi son hat-trick, après 6 minutes de temps additionnel. Fou!

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!