La dernière blague de Noël de Chet Fitch
Actualisé

La dernière blague de Noël de Chet Fitch

De son vivant, il avait plein d'humour.

Et Chet Fitch n'a pas résisté à faire une dernière blague posthume: pour Noël, 34 de ses amis ont reçu des cartes de voeux envoyée du «paradis» par leur vieux copain, mort en octobre à 88 ans.

«J'ai demandé au Patron si je pouvais revenir en douce et envoyer quelques cartes de voeux. Au début, il a refusé. Mais comme j'insistais, il m'a dit, 'nom de moi-même, vas-y, mais ne traîne pas'. J'aimerais pouvoir vous parler des choses d'ici, mais les mots ne peuvent pas l'expliquer. Je ferais mieux de remonter, le Patron a fait un effort, faut pas que j'abuse. On se reverra sans doute, plus tôt que ce que vous pensez pour certains... Très bon Noël à vous. Chet Fitch».

En recevant cette carte, Debbie Hansen Bernard, amie de 25 ans du défunt, n'en est pas revenue. «C'était hallucinant. C'était tellement lui, il voulait toujours avoir le dernier mot»...

La dernière blague de Chet Fitch lui aura pris des années, avec l'aide de sa complice, sa coiffeuse Patty Dean. Elle a expliqué au journal «Ashland Daily Tidings» que Fitch actualisait sans cesse sa liste de destinataires, et lui redonnait de l'argent quand les tarifs postaux augmentaient.

Et cet automne, Chet Fitch lui a dit: «tu dois en avoir assez d'attendre pour poster ces cartes. Je pense que tu pourras peut-être les envoyer cette année».

Une semaine plus tard, il était mort. (ap)

Ton opinion