Actualisé 16.10.2008 à 20:26

TitanicLa dernière survivante du Titanic vend des souvenirs liés au naufrage

Elle est la dernière survivante du Titanic encore en vie.

Plus de 95 ans après le naufrage, la Britannique Millvina Dean a décidé de vendre des objets personnels liés à la tragédie pour payer ses frais de maison de retraite.

Mme Dean, 96 ans, avait tout juste deux mois au moment du naufrage le 14 avril 1912. Enveloppée dans un sac, elle avait été descendue depuis le pont du paquebot en train de couler dans un canot de sauvetage.

Recueillie comme les autres rescapés par le «Carpathia», Mme Dean, son frère et sa mère avaient débarqué à New York avec rien d'autre que les vêtements qu'ils portaient lors du naufrage. Avant leur retour en Angleterre, on leur avait remis une petite valise de vêtements, un cadeau des New-Yorkais pour les aider à reconstruire leur vie.

La valise et d'autres objets seront vendus samedi à Devizes (sud de l'Angleterre) lors d'enchères organisées par la maison Henry Aldridge and Son, spécialisée dans le vente de souvenirs du Titanic. Ils devraient atteindre environ 3.000 livres sterling (3.800 euros). Parmi les objets mis à l'encan figurent des lettres du Fonds de secours du Titanic offrant à la mère de Mme Dean une livre, sept shillings et six pence par semaine à titre d'indemnisation.

Mme Dean vit en maison de retraite à Southampton, dans le sud de l'Angleterre, depuis qu'elle s'est cassée la hanche il y a deux ans. «Je ne peux plus vivre chez moi», a-t-elle expliqué au «Southern Daily Echo». «Je vends les souvenirs parce que je dois payer les frais de la maison de retraite», précise-t-elle.

En 1912, elle avait embarqué à bord du paquebot avec sa famille pour émigrer aux Etats-Unis. Avec sa mère et son frère de deux ans, elle est l'un des 706 passagers -essentiellement des femmes et des enfants- à avoir survécu au naufrage. Son père en revanche figure parmi les quelque 1.500 personnes ayant péri dans la catastrophe.

Selon le commissaire-priseur Andrew Aldridge, les souvenirs du naufrage suscitent toujours un grand intérêt. L'an dernier, une collection d'objets ayant appartenu à Lillian Asplund, dernière survivante américaine du naufrage, morte en 2006 à l'âge de 99 ans, s'est vendue plus de 100.000 livres (130.000 euros). (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!