«Draquila»: La dictature de l'autre côté des Alpes
Actualisé

«Draquila»La dictature de l'autre côté des Alpes

Sabina Guzzanti tire à boulet rouge sur Berlusconi dans un documentaire qui ne laissera personne indifférent.

par
ffe

Le documentaire «Draquila» parle d'un pays où 50 000 personnes sont encore à la rue, un an après le tremblement de terre qui a ravagé leur ville. Où règne la corruption. Où le pouvoir installe des décharges à ciel ouvert sans se soucier des habitants. Où le chef d'Etat se pavane devant des médias qu'il manipule au mépris de la démocratie. Où les masses sont tellement abruties qu'elles continuent à voter aveuglément pour le même commandante. «Draquila» ne parle pas d'une dictature sud-américaine ou africaine, ni d'un pays du tiers-monde. «Draquila» parle de notre voisine, l'Italie. Et ça fait vraiment réfléchir.

«Draquila»

De Sabina Guzzanti.

Sortie le 10 novembre 2010.

***

Ton opinion