Suisse: La diminution du nombre de rentes se poursuit
Actualisé

SuisseLa diminution du nombre de rentes se poursuit

Le nombre de rentes de l'assurance invalidité (AI) continue de régresser depuis une dizaine d'années.

photo: Keystone/ARCHIVES - PHOTO D'ILLUSTRATION

Les pensions ont baissé en 2015 de 1,6% (ou 3700 rentes) pour s'établir à 222'000, écrit mardi l'Office fédéral des assurances sociales (OFAS).

Depuis 2003, où il a atteint son maximum avec 28'200 nouvelles rentes, le nombre a diminué d'environ 50% et s'est stabilisé depuis 2012 à environ 14'000 par année.

En janvier 2016, le total des rentes en cours était de 222'000, soit 3700 rentes de moins que l'année précédente et près de 14% de moins que l'effectif record enregistré en janvier 2006.

Déficit annuel réduit

La 4e révision de l'AI et la création des services médicaux régionaux ont permis de faire baisser régulièrement le taux de nouvelles rentes depuis 2004. La 5e révision a encore accentué ce recul. Du coup, le déficit annuel de l'assurance a pu être réduit, passant de 1,7 milliard de francs en 2005 à 1 milliard en 2010.

Le relèvement d'une année de l'âge de la retraite des femmes en 2004 a contribué à cette augmentation, puisque les femmes qui touchaient une rente AI ont été moins nombreuses cette année-là à percevoir une rente de l'AVS.

Ce déficit est compensé depuis 2011 et jusqu'en 2017 par le financement additionnel provenant d'une augmentation temporaire de la TVA, correspondant à un montant d'environ 1 milliard de francs.

A l'échéance du financement additionnel, soit en 2018, l'AI devra présenter durablement des comptes équilibrés et, à long terme, être en mesure de finir de rembourser sa dette envers l'AVS.

Abus

Concernant la lutte contre les abus dans l'AI, l'OFAS se félicite du bon fonctionnement des mécanismes mis en place depuis 2008. L'an dernier, 540 abus ont été constatés, dont 140 grâce à une surveillance. Ce nombre est identique à ceux décelés en 2014.

Cette lutte permet à l'AI d'économiser l'équivalent de 410 rentes entières, ce qui correspond à une réduction des dépenses annuelles de 10 millions de francs. Extrapolées sur la base du montant moyen d'une rente ordinaire de l'AI et de la durée de perception jusqu'à l'âge de la retraite, les économies totales sont de 154 millions. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion