Swiss : La direction renonce à 5% de son salaire
Actualisé

Swiss La direction renonce à 5% de son salaire

Les six membres de la direction de la compagnie aérienne en mains du géant allemand Lufthansa, qui a creusé sa perte au 1er trimestre 2013, ont décidé de renoncer à 5% de leur salaire entre juillet 2013 et fin 2015.

En association avec le programme SCORE, lancé à l'échelle du groupe Lufthansa, la mesure doit contribuer à garantir à partir de 2015 un résultat opérationnel garantissant la compétitivité et la capacité d'investissement de Swiss, écrit vendredi le transporteur. Celui-ci rappelle se trouver dans une situation particulièrement difficile.

Outre une conjoncture morose en Europe, Swiss doit aussi compter avec les prix élevés du carburant, sans perspective visible d'amélioration. De plus, la compagnie subit l'impact de la vigueur du franc au regard des autres principales devises.

Un contexte qui a vu Swiss creuser sa perte opérationnelle au terme des trois premiers mois de l'année, celle-ci ayant sextuplé à 24 millions de francs. Et cela quand bien même le chiffre d'affaires a augmenté de 2% par rapport à la même période de l'an dernier à 1,19 milliard.

Billets plus chers

Lors de la présentation de ces résultats au début du mois, Swiss avait fait part de sa volonté de poursuivre ses efforts d'économies dans le but de retrouver «une base bénéficiaire durable». En début d'année, le transporteur a ainsi relevé le prix de ses billets pour les vols hors Europe afin d'optimiser la gestion du carburant.

Les modifications structurelles (programme Score au niveau du groupe Lufthansa) n'ambitionnent pas que des mesures d'économie. Swiss a commencé la réorganisation de sa base à Genève. A moyen terme, 150 emplois de personnel navigant commercial et 90 postes de pilotes y seront créés.

La compagnie aérienne a transporté 3,61 millions de passagers entre les mois de janvier et mars, un volume stable en comparaison annuelle. Le nombre de vols a de son côté reculé de 4,5% à 35'722, pour un taux d'occupation des sièges en progression de 1,8 point à 79,6%.

Lourdes pertes pour le groupe

Le groupe Lufthansa, dont la compagnie éponyme constitue le premier transporteur aérien en Europe, a lui creusé sa perte nette à 459 millions d'euros (561,1 millions de francs) au terme des trois premiers mois de l'exercice en cours. Au premier trimestre 2012, le résultat avait atteint -394 millions.

La dégradation s'explique principalement par des coûts de restructuration et des charges de dépréciations. Au niveau de l'exploitation, le groupe affiche une perte de 359 millions d'euros, soit la même somme que lors des trois premiers mois de l'an dernier.

Le chiffre d'affaires pour la période considérée est lui aussi demeuré stable à 6,6 milliards d'euros. Ne représentant pas une période de voyages, le premier trimestre est traditionnellement faible pour les compagnies aériennes. (ats)

Ton opinion