Crèche de Peseux (NE): La directrice avait lancé un appel au secours
Actualisé

Crèche de Peseux (NE)La directrice avait lancé un appel au secours

Dans une lettre adressée à ses employés le 6 février dernier, la directrice suspendue, à bout de nerfs, reclamait un «changement», sans quoi elle allait «dans le mur» et eux avec.

par
frb

«J'en ai marre et je suis pompée de toute mon énergie! Le début de cette année pour moi est à marquer d'une pierre noire.» Ces mots ont été adressés le 6 février dernier au personnel de la crèche des «Puzzles» à Peseux (NE). Ils sont signés de la main de la directrice de l'établissement, dans un français approximatif. Dans cette missive, dévoilée jeudi par «le Matin», la directrice explique avoir l'impression d'être «prise pour une conne».

Sous sa plume, une phrase sort du lot, comme une prophétie: «Maintenant, les choses changent ou je vais dans le mur, et vous avec moi.» Moins de deux mois plus tard, la directrice et son adjointe sont suspendues, accusées de maltraitances. Une employée licenciée, une autre en dépression...

L'avocat de la directrice parle de «lynchage». Selon Michel Bise, sa cliente nie toute maltraitance, mais concède «un problème avec une employée». Pour l'heure, elle refuse de répondre aux médias.

Ton opinion