Berne: La double casquette d’un cadre supérieur des CFF
Publié

BerneLa double casquette d’un cadre supérieur des CFF

La «Schweiz am Wochenende» met en lumière le fait que Markus Jordi siège au conseil d’administration des CFF et à celui d’une société d’informatique qui se voit attribuer des contrats de la part des CFF.

par
jbm
Markus Jordi, membre du conseil d’administration des CFF et d’une société d’informatique.

Markus Jordi, membre du conseil d’administration des CFF et d’une société d’informatique.

CFF

Les CFF dépensent environ 500 millions par an dans le domaine de l’informatique. Mais la branche émet des doutes quant à l’indépendance du choix de l’attribution des contrats. En cause: le lien d’un haut dirigeant du transporteur qui siège aussi au conseil d’administration d’un prestataire de services informatiques. Il s’agit de Markus Jordi, responsable RH aux CFF et membre du conseil d’administration depuis 13 ans, rappelle la «Schweiz am Wochenende.» Il siège depuis 2018 auprès de TI&M, une société d’informatique.

Indépendance garantie

Le journal liste plusieurs contrats que TI&M a remportés. Il rappelle également que, comme entreprise contrôlée par l’État, les CFF sont soumis au droit des marchés publics lors de l’attribution de contrats de 130’000 francs et plus. Une porte-parole des CFF indique que «Le mandat de Markus Jordi a été dûment examiné et approuvé par le conseil d’administration.» Elle ajoute que Markus Jordi s’abstient d’intervenir dans toutes activités des CFF liées avec TI&M Holding AG. Et tous les contrats ont été attribués après des appels d’offres conformément aux critères prévus et en toute transparence.

Ton opinion