Actualisé 23.01.2009 à 20:51

NatationLa «doublure» remplace la vraie Manaudou à la conférence de presse

La «fausse» Laure Manaudou s'est présentée à une conférence de presse convoquée par le Cercle des nageurs de Marseille (CNM), en lieu et place de la véritable championne.

Cette jeune femme, qui avait fait la «une» de L'Equipe jeudi et avait été présentée par le quotidien sportif comme étant la nageuse, s'est dite choquée par cette publication.

Paul Leccia, le président du CNM, avait annoncé une conférence de presse de Laure Manaudou où est finalement apparue la personne qui avait été photographiée et souhaite garder l'anonymat. «Je suis la deuxième Laure Manaudou. Je suis profondément choquée par cette publication, c'est une atteinte à ma vie privée», a dit la jeune femme, photographiée dans une rue de Marseille avec son chien. «Ce n'est pas le fait qu'on me compare à une championne qui me pose problème. Mais comme je l'ai lu sur internet, ça m'a fait rire cinq minutes mais après, cela ne m'a plus fait rire.»

Paul Leccia avait annoncé mercredi que l'ancienne championne olympique du 400m nage libre mettait un terme à sa saison. Pour illustrer l'information, L'Equipe avait publié cette photo jeudi. Vendredi, le quotidien a publié, également en «une», un erratum indiquant : «Nous pensions avoir publié, dans notre édition d'hier, une photographie de Laure Manaudou. La championne olympique nous a fait savoir qu'elle ne s'est pas reconnue sur ce document. Si tel est le cas, nous lui présentons toutes nos excuses, ainsi qu'à nos lecteurs».

Paul Leccia a rappelé les médias aux règles d'éthique et demandé le respect pour la sportive et la femme. «Ce que nous voulons c'est le bonheur de Laure Manaudou, pas son succès. On ne doit pas l'empoisonner. Vous harcelez la fausse et la vraie, les paparazzi ont suivi les deux, c'est aberrant», a-t-il dit. «Une éthique devrait être établie entre ce qui est le sport et ce qui relève du sportif. Laissez la travailler car elle le mérite. Elle a besoin d'oxygène et de repos mental. C'est certain qu'elle ne pourra pas revenir si ce n'est pas le cas.»

Laure Manaudou avait rejoint le Cercle des nageurs de Marseille en octobre, après deux années mouvementées qui ont abouti à son échec aux Jeux olympiques de Pékin. Après avoir dit son intention de disputer les Championnats du monde l'été prochain à Rome, elle a préféré tirer un trait sur sa saison mais affirmé qu'elle ne cessait pas sa carrière.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!