Actualisé 26.06.2008 à 11:05

La drogue du violeur de retour à Zurich

En l'espace d'une nuit, dix personnes ont été droguées au GHB dans le club zurichois «Labyrinth». La drogue a été versée discrètement dans des verres.

von
Marco Lüssi

Le club gay Laybyrinth de Zurich a également accueilli des hétérosexuels pour faire la fête samedi passé. Mais l'ambiance est retombée d'un coup. Neuf visiteurs, dont la moitié étaient des femmes, se sont évanouis. «Nous avons été obligé d'appeler l'ambulance tant le cas de trois personnes était sérieux.», explique Reto Frey, employé du Labyrinth.

Les personnes atteintes de ce mal pensent avoir été droguées à leur insu: on aurait mélangé du GHB dans leur boisson. Cette drogue est décrite comme une «Ecstasy puissante», inodore, qui peut être mortelle et qui rend une personne très docile.

Le Laby a immédiatement réagi: dans sa dernière newsletter, le club conseille aux fêtards de ne jamais s'éloigner de leur verre. A l'association Safer Clubbing, on n'est pas surpris de ce qui s'est passé au Laby. Sa présidente Sigi Gübeli: «Nous sommes au courant de la recrudescence de cas de personnes droguées au GHBW, ceci se passe également à Berne.» A l'association, on redoutait que la vague se déplace vers Zurich. A raison.

Genève a également été touchée par une vague de GHB (voir ci-contre).

Aucune vctime du Laby n'est allée voir la police bien que cette dernière le conseille vivement. Judith Hödl, porte-parole de la police: «Les personnes concernées devraient porter plainte - et si possible avant que la substance ne soit plus décelable dans leur corps.»

Marco Lüssi/fgr

En cas de goût salé, méfiez-vous!

Safer Clubbing a fait imprimer un flyer distribué dans les clubs zurichois pour informer de la recrudescence des cas de GHB. Il conseille aux fêtards de ne pas accepter de verre de la part d'inconnus et de ne pas laisser son verre sans surveillance. Lorsqu'une boisson est mélangée à du GHB, on peut le reconnaître au goût salé qui en ressort. Au cas où une personne voit un inconnu verser quelque chose dans le verre d'un clubber, elle est priée d'en informer la sécurité.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!