La droite gagne au Val-de-Travers

Actualisé

La droite gagne au Val-de-Travers

La droite a remporté dimanche les premières élections législatives de la nouvelle commune du Val-de-Travers (NE).

La droite a remporté dimanche les premières élections législatives de la nouvelle commune du Val-de-Travers (NE). Selon les résultats définitifs, le Conseil général formé de 41 membres comporte 24 élus de droite et 17 de gauche. La participation au scrutin s'est élevée à 41,1%.

A droite, le Parti radical-démocratique (PRD) a obtenu 11 sièges, le Parti libéral 8 sièges, et l'Union démocratique du centre (UDC) 5 sièges. Apparentées entre elles, les listes radicales et libérales n'étaient en revanche pas apparentées à celle de l'UDC.

Les trois listes apparentées de gauche ont conquis 17 sièges, dont 14 attribués au Parti socialiste (PS), 2 aux Verts et 1 au Parti ouvrier et populaire (POP). Avec 9% des voix, la liste d'entente intercommunale «Forum du Val-de-Travers» n'atteint pas le quorum fixé à 10%. Elle ne sera pas représentée au législatif. Avec 11% des voix, l'UDC a tout juste franchi le quorum.

Selon Jean-Louis Hadorn, président du bureau électoral, toutes les anciennes communes seront représentées au législatif. Cette dérogation à la loi électorale a été adoptée à titre exceptionnel par le Grand Conseil pour la première législature. Elle doit permettre un démarrage équilibré le 1er janvier prochain de la commune unique issue de la fusion de neuf localités.

Prochaine étape

Le Conseil communal (exécutif) de la nouvelle commune sera élu au mois d'août par les membres du législatif. Les élections de dimanche concrétisaient la réalisation du plus important mouvement de fusion de communes jamais entrepris en milieu non urbain en Suisse.

Les citoyens de neuf des onze communes du Val-de-Travers avaient accepté la fusion en février dernier. Les citoyens de La Côte-aux- Fées et des Verrières avaient rejeté la proposition. La nouvelle commune baptisée Val-de-Travers regroupe plus de 10 000 habitants. Elle forme désormais la troisième localité du canton de Neuchâtel en terme de population.

Autre élection

Par ailleurs, les citoyens des communes fusionnées de Marin- Epagnier et Thielle-Wavre, à l'est de Neuchâtel, ont également élu leur premier conseil législatif commun dimanche. L'Union libérale- radicale (ULR) a obtenu 15 sièges, le PS 14 sièges, et la liste Entente de la Tène 12 sièges. La participation s'est élevée à 37%. (ats)

Ton opinion