Publié

BâleLa facture dans les spams: menaces de poursuites

Une journaliste de la «Basler Zeitung» a vécu une mésaventure qui pourrait arriver à tout le monde. Les associations de consommateurs mettent cela sur le dos des économies à tout prix.

par
dmz

«Mon téléphone sonne. Au bout du fil, une sympathique jeune femme qui m'appelle pour me prévenir. Si je ne paie pas ma facture de fitness dans les prochains jours, mon cas sera transmis à une agence de recouvrement. Et la facture sera élevée», écrit mercredi une journaliste de la «Basler Zeitung». A-t-elle oublié une facture? Elle ne se souvient toutefois pas d'avoir reçu des rappels. «Nous vous avons tout envoyé par e-mail», lui précise alors son interlocutrice.

«La bonne nouvelle, c'est que je ne suis pas folle», poursuit la rédactrice. Le problème, c'est que les messages ont été considérés comme des pourriels. Craignant les virus et autres e-mails piégés, elle a demandé que ceux qui provenaient d'une adresse inconnue finissent automatiquement dans les spams. «De plus en plus de gens connaissent la même mésaventure, explique Doris Huber, cheffe de la rubrique conso du magazine alémanique «Beobachter». A chaque fois, ils sont étonnés que la facture ou le rappel atterrisse dans les spams. C'est pourquoi nous conseillons d'y jeter un oeil, surtout en cas de relation en ligne avec un créancier».

Bien communiquer

Du côté de la Fondation pour la protection des consommateurs, le pendant alémanique de la FRC, on confirme que le phénomène est connu. «De plus en plus d'entreprises veulent économiser du papier, de l'encre et des timbres et envoient leurs factures par mail. Cela ne nous pose pas de problème, si le client en est informé. Car pour beaucoup, il est évident que les factures arrivent par la poste», explique son porte-parole Michael Grütter.

Il précise qu'une bonne communication est bénéfique pour tous: «Les agences de recouvrement sont souvent agressives. Elles risquent de stresser et de fâcher les clients.» La journaliste se dit donc «contente» que son fitness ait pris le temps de l'avertir par téléphone. Car si elle avait été contactée par une société qui l'avait menacée, elle aurait résilié son abonnement... en envoyant une bonne vieille lettre.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!