Actualisé 26.06.2008 à 21:02

La facture qui assombrit le bilan de l'Euro 2008

Mark Muller estime avoir réussi l'Euro. Excepté une note de 600 000 fr. imprévue.

«Nous sommes satisfaits de l'Euro», a estimé jeudi, à l'heure de dresser le bilan de la manifestation, le conseiller d'Etat Mark Muller. La Ville l'est beaucoup moins. Elle lui a adressé un devis (la facture suivra) de 617 000 fr. pour la location de la plaine de Plainpalais, le Bout-du-Monde et la patinoire des Vernets. La somme n'était pas prévue dans le budget de 29 millions de francs.

«Il y a eu un petit défaut de communication entre la Ville et l'Etat», reconnaît Mark Muller. «En début d'année, l'Etat nous avait laissé entendre que la Ville toucherait une ristourne sur les recettes de sponsoring qu'il empocherait», raconte Yves Nopper, le directeur du Département de l'environnement urbain à la Ville. Cela en échange de la mise à disposition gratuite du domaine public.

Ces recettes devenues très hypothétiques, la Ville s'est rebiffée en avril et a décidé d'appliquer les tarifs de location. «Après l'Euro nous enverrons la facture à la société Nepsa, qui est l'organisatrice de la Fan Zone, du Fan Village et du Club 08 aux Vernets.» Mais, au final, la douloureuse devrait être prise en charge par l'Etat, selon Mark Muller. Qui a néanmoins souligné l'ambiance festive qui a animé la cité. «Une forme de magie est tombée sur Genève depuis le 7 juin», a-t-il noté. La Fan Zone a attiré jusqu'à présent 540 000 personnes. Il n'y a eu ni débordements ni violences ou incidents notables.

Renaud Bournoud

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!