Drame - La famille de l’homme tué par la police à Morges dénonce une «bavure raciste»
Publié

DrameLa famille de l’homme tué par la police à Morges dénonce une «bavure raciste»

La RTS a pu s’entretenir avec les proches de l’homme de 37 ans tué par des policiers le 30 août dernier en gare de Morges, alors qu’il brandissait un couteau.

Roger sera enterré mardi à Zurich.

Roger sera enterré mardi à Zurich.

Capture d’écran Facebook

Roger, que tout le monde appelait Nzoy, sera enterré mardi à Zurich. Cet homme de 37 ans est tombé sous les balles des policiers le 30 août dernier en gare de Morges, alors qu’il fonçait sur les agents, armé d’un couteau. En marge de ses obsèques, une marche de protestation contre «les crimes policiers» est organisée. Son père, sa sœur et son frère ont porté plainte. Ils considèrent qu’il s’agit d’une «bavure raciste».

Ce Zurichois de 37 ans était d’abord quelqu’un qui avait la foi. Il fréquentait assidûment l’Eglise réformée depuis 17 ans, témoigne un des proches de sa sœur au micro de la RTS. Au point que le magazine de cette communauté, Streetchurch, lui consacre un portrait en pleine page, il y a quelques années.

Un drame dans sa vie

Mais le décès d’un ami survenu en début d’année aurait fait dérailler le mental de cet homme qui aurait, depuis, développé un «sentiment de persécution», a expliqué le proche. Un psychiatre aurait même proposé de l’interner mais il aurait refusé, selon la RTS.

Le mélomane, qui vivait de petits boulots, était «agité» et «perturbé» lorsque son chemin a croisé celui de la police vaudoise, selon les termes de cette dernière. On ne sait toujours pas ce qui l’avait amené à Morges ce jour-là. Le policier est prévenu de meurtre. L’enquête est en cours.

(mem)

Ton opinion