Los Angeles: La famille Jackson se livre à la TV
Actualisé

Los AngelesLa famille Jackson se livre à la TV

Lundi soir, Oprah Winfrey a obtenu des interviews avec les enfants et parents de Michael Jackson. Violence, chirurgie, causes de la mort: les sujets abordés ont été divers.

par
fab/lja
Lundi, la famille du Roi de la Pop s'est confiée avec émotion à la célèbre animatrice Oprah Winfrey.

Lundi, la famille du Roi de la Pop s'est confiée avec émotion à la célèbre animatrice Oprah Winfrey.

Une année après la mort du Roi de la pop, ses enfants Prince (13 ans), Paris (12 ans) et Blanket (8 ans) ont accepté de se livrer dans une émission télévisée «J'avais un peu l'impression que personne ne comprenait à quel point c'était un bon père. C'était le meilleur cuisinier du monde, il préparait les meilleurs petits-déjeuners du monde. C'était juste un père normal», a expliqué Paris.

Pour cette dernière et pour Prince, leur père était strict mais jamais avare de son temps pour ses enfants.

Lorsqu'Oprah Winfrey a demandé aux trois enfants ce qui leur manque le plus depuis le décès de leur père, Paris a répondu: «Tout».

Prince, dont le véritable nom est Michael Joseph Jackson Jr., a confié que son père et lui allaient souvent marcher sur la plage, tôt le matin, en buvant du Coca-Cola et en mangeant des Skittles et des Snickers.

Une grand-mère bienveillante

Katherine Jackson affirme vouloir donner aux enfants l'enfance la plus normale possible et dit être plus permissive que son fils, qui avait notamment obligé ses enfants à se voiler le visage en public.

Paris a indiqué que les voiles n'étaient pas toujours confortables, mais qu'ils les portaient pour ne pas être reconnus lorsqu'ils sortaient sans leur père. Elle a ajouté avoir apprécié que son père tente de les protéger.

Accro à la chirurgie esthétique

Concernant le sujet épineux de la transformation physique au fil des années de Michael Jackson, Katherine a admit que son fils était accro à la chirurgie esthétique. Souffrant de la vitiligo, maladie qui lui dépigmentait la peau, la star a dû blanchir son épiderme pour unifier son teint. «Il ne voulait pas avoir l'air d'une vache tachetée», explique sa mamam. «Je ne sais pas comment il a fait pour se changer sa couleur de peau, mais il l'a fait.»

En 1993, lors de sa première interview avec Oprah Winfrey, Michael a déclaré n'avoir subi que deux interventions esthétiques. «Michael en a eu plus que deux. Il était juste embarassé d'en parler. Je sais qu'il existe des gens qui ressentent une addiction pour la chirurgie esthétique. Je pense que c'est ce qui est arrivé à Michael.»

Elle a ajouté qu'elle s'est inquiétée de voir le nez de son fils rapetisser, précisant qu'il a ressemblé «à un cure-dent à un certain moment».

Selon elle, Michael Jackson manquait de confiance en ce qui avait trait à son apparence, de sorte qu'«il a un jour décidé de changer son nez».

Un père autoritaire et violent

Le père du chanteur, Joe Jackson, a aussi offert une courte entrevue à Oprah Winfrey, aux côtés de son épouse, et il a nié avoir déjà battu ses enfants, comme l'avait affirmé Michael à la même animatrice en 1993. Mais lorsque son épouse lui a dit: «Tu ferais aussi bien de l'admettre», Joe Jackson a avoué avoir fouetté ses enfants pour les empêcher de faire des bêtises et de se retrouver en prison.

Un deuil difficile

Katherine a été questionnée sur la douloureuse journée où elle a appris la disparition de Michael. «Vous savez ce qui m'a brisé le cœur plus que tout au monde? C'est quand les gens de l'hôpital nous ont dit: «Vous pouvez partir maintenant» et que Paris et Prince ont demandé «Où on va ?»

Qualifiant le 25 juin 2009 de «pire journée de sa vie», Katherine a raconté dans quelles circonstances on lui avait annoncé la mort de son fils: «Ils ne m'ont pas dit qu'il était mort. Ils voulaient que je vienne à l'hôpital. Ils ont demandé au médecin de me l'annoncer. J'ai demandé «Comment va-t-il ? Comment va-t-il, est-ce qu'il s'en est sorti ?» Et il m'a répondu «Non, il est mort», est parvenue à raconter Katherine Jackson avant de fondre en larmes.

Elle s'est refusée à juger le Dr Conrad Murray, expliquant qu'elle ne pouvait pas l'accuser de meurtre dans la mesure où elle ne savait pas si la mort de Michael Jackson était un accident ou si elle résultait d'une action intentionnelle.

Voir l'interview de la famille Jackson:

Deuxième partie de l'entretien:

Troisième partie:

Ton opinion