Afrique du sud: La famille Pistorius porte plainte à la suite de menaces
Actualisé

Afrique du sudLa famille Pistorius porte plainte à la suite de menaces

La famille de Pistorius a porté plainte pour des menaces proférées à l'encontre de l'ex-athlète.

1 / 136
En appel, Oscar Pistorius est condamné à 13 ans et 5 mois de prison contre six ans en première instance. La peine est doublée. (Vendredi 24 novembre 2017)

En appel, Oscar Pistorius est condamné à 13 ans et 5 mois de prison contre six ans en première instance. La peine est doublée. (Vendredi 24 novembre 2017)

AFP
Le parquet sud-africain va réclamer vendredi une peine plus lourde pour l'athlète paralympique Oscar Pistorius. Il juge «scandaleusement clémente» sa condamnation à six ans de prison pour le meurtre de sa compagne. (Mercredi 1 novembre 2017)

Le parquet sud-africain va réclamer vendredi une peine plus lourde pour l'athlète paralympique Oscar Pistorius. Il juge «scandaleusement clémente» sa condamnation à six ans de prison pour le meurtre de sa compagne. (Mercredi 1 novembre 2017)

Keystone
La famille d'Oscar Pistorius va porter plainte contre les auteurs du film «Oscar Pistorius: Blade Runner Killer», consacré au meurtre de sa petite-amie et du procès qui a suivi. A ses yeux, le long-métrage «déforme la vérité». (Mardi 3 octobre 2017)

La famille d'Oscar Pistorius va porter plainte contre les auteurs du film «Oscar Pistorius: Blade Runner Killer», consacré au meurtre de sa petite-amie et du procès qui a suivi. A ses yeux, le long-métrage «déforme la vérité». (Mardi 3 octobre 2017)

AFP

Selon Anneliese Burgess, Arnoldus Pistorius, un cousin du champion paralympique, a reçu le 16 juin une série de textos d'un expéditeur inconnu, assurant avoir «la preuve à 100%» que le parquet avait «payé» un témoin pour accabler l'accusé.

Ce mystérieux expéditeur a ensuite demandé à être payé pour ces informations, ce qu'Arnoldus Pistorius a refusé.

«Il est alors devenu vraiment agressif et a proféré des menaces contre Oscar et des membres de la famille», a expliqué la porte-parole, Anneliese Burgess, dans un email transmis à l'AFP.

«Il y avait des menaces selon lesquelles il allait s'arranger pour qu'Oscar soit violé en réunion et tabassé en prison», a-t-elle ajouté.

La famille d'Oscar Pistorius a porté plainte dans un commissariat de la banlieue de Pretoria, où elle réside, mais ignore pour l'heure le statut de l'enquête et si des arrestations ont été menées.

Enquête pour intimidation

La police a simplement confirmé à l'hebdomadaire sud-africain «City Press» avoir ouvert une enquête pour intimidation.

Ancienne star mondiale de l'athlétisme paralympique, Oscar Pistorius est brutalement tombé de son piédestal la nuit du 13 au 14 février 2013 lorsqu'il a abattu de quatre balles chez lui sa petite amie Reeva Steenkamp, enfermée dans les toilettes.

Il a toujours affirmé l'avoir prise pour un cambrioleur.

Reconnu coupable en appel de meurtre, il encourt au moins 15 ans de prison et sera fixé sur la durée de sa peine le 6 juillet. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion