Actualisé 21.11.2018 à 13:46

YémenLa famine tue 12 fois plus d'enfants que les balles

Quelque 85'000 enfants seraient morts de faim ou de maladie depuis l'intensification de la guerre au Yémen, selon une ONG.

1 / 150
Keystone
La coalition menée par l'Arabie saoudite a visé lundi des sites de missiles balistiques et de drones de rebelles houthis à Sanaa. (30 mars 2020)

La coalition menée par l'Arabie saoudite a visé lundi des sites de missiles balistiques et de drones de rebelles houthis à Sanaa. (30 mars 2020)

AFP
La guerre au Yémen a un «impact dévastateur» sur la santé mentale des enfants, selon l'ONG Save the Children. (23 mars 2020)

La guerre au Yémen a un «impact dévastateur» sur la santé mentale des enfants, selon l'ONG Save the Children. (23 mars 2020)

AFP

L'ONG Save The Children affirme, dans un communiqué, avoir utilisé des données de l'ONU pour évaluer les taux de mortalité dus aux cas de malnutrition sévère et de maladie chez les enfants de moins de cinq ans.

Se basant sur une «estimation prudente», l'ONG avance qu'environ 84'701 enfants seraient morts de faim ou de maladie entre avril 2015 et octobre 2018. D'autres ont par ailleurs été tués dans les combats qui ensanglantent ce pays pauvre de la péninsule Arabique. La guerre a fait quelque 10'000 morts et 14 millions de personnes se trouvent en situation de pré-famine, selon l'ONU.

«Nous sommes horrifiés par le fait qu'environ 85'000 enfants soient morts de faim. Pour chaque enfant tué par des bombes et des balles, des douzaines meurent de faim et on peut l'éviter», a déploré dans le communiqué de Save The Children, Tamer Kirolos, son directeur pour le Yémen. (nxp/afp)

Plainte déposée

Une organisation humanitaire a déposé mercredi à Paris une plainte pour complicité de torture, traitements inhumains et crimes de guerre à l'encontre du prince héritier d'Abou Dhabi. Mohamed bin Zayed al-Nahyan était en visite en France.

Selon Me Joseph Breham, l'avocat français de l'Alliance internationale pour la défense des droits et des libertés (AIDL), des Yéménites sont associés à cette plainte et également parties civiles.

Proche du prince héritier saoudien, Mohamed ben Salman, Mohamed bin Zayed al-Nahyan, 57 ans, est le régent de fait des Emirats arabes unis. Il est aussi le commandant suprême de leurs forces armées, engagées au côté de celles de Ryad dans la guerre contre les rebelles houtis du Yémen soutenus par l'Iran. «C'est en cette qualité qu'il ordonne les bombardements» au Yémen, souligne la plainte consultée par Reuters.

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!