Actualisé

Thomas Déruns«La fatigue, c'est juste dans la tête!»

Une nouvelle fois très en vue mardi à Berne, Thomas Déruns est l'un des éléments dont dépendra le sort de l'acte VI de la finale de LNA, jeudi soir. Il s'est confié à «20 minutes».

par
Marc Fragnière
Thomas Déruns entend poursuivre la série contre Berne.

Thomas Déruns entend poursuivre la série contre Berne.

20minutes online. Thomas, une nuit a passé depuis votre exploit à Berne, quel souvenir en reste-t-il?

Thomas Déruns. C'était un très gros match. Toutes les parties de cette série à l'exception d'une ont été serrées et se sont jouées sur des détails. Mardi, pour une fois, ça a tourné en notre faveur.

Pourtant les circonstances vous étaient contraires, avec les absences de Savary et de Toms, puis la pénalité de match dont Salmelainen a écopé. A cette occasion, votre boxplay a dégoûté les Bernois...

Oui, on a montré du carac­tère. Tout le monde a haussé son niveau de jeu pour tenir bon.

Salmelainen suspendu, savez-vous déjà aux côtés de qui vous évoluerez?

Non. On était au repos aujourd'hui (n.d.l.r.: mercredi), on s'est juste contentés d'une sé­ance vidéo.

Savary et Toms entrent-ils en ligne de compte pour ce match?

Je ne sais pas. Leurs cas seront évalués demain (n.d.l.r.: jeudi). Et ils prendront une décision avec l'encadrement.

En quart de finale contre Fribourg, vous étiez revenus de 1-3 dans la série à 4-3. Avec le succès de mardi, tout semble possible pour vous contre Berne...

 Nous, on y croit. On va se battre pour gagner et, alors, tout sera ouvert samedi.

Certes, mais tant de luttes pour rester en course, cela vous a coûté une énergie folle...

Nous sommes des pros. Nous avons pris le rythme. On uti­lise à bon escient les physios et les masseurs. La fatigue, c'est dans la tête... Et c'est elle qui dirige le corps.

Salmelainen mis sous enquête «Nous sommes revenus dans la course. Mais sans Salmelainen, ma F1 n’aura que trois roues», a relevé, pessimiste, Chris McSorley. Il ne sait que trop bien que la présence de Salmelainen est d’autant plus vitale que celle de Toms et de Savary paraît exclue. «Je leur donne une chance sur deux de jouer», a essayé de convaincre le coach. Le LHC a proposé de prêter le Canadien Frank Banham. Quoi qu’il en soit, le match se jouera à guichets fermés.

Salmelainen mis sous enquête «Nous sommes revenus dans la course. Mais sans Salmelainen, ma F1 n’aura que trois roues», a relevé, pessimiste, Chris McSorley. Il ne sait que trop bien que la présence de Salmelainen est d’autant plus vitale que celle de Toms et de Savary paraît exclue. «Je leur donne une chance sur deux de jouer», a essayé de convaincre le coach. Le LHC a proposé de prêter le Canadien Frank Banham. Quoi qu’il en soit, le match se jouera à guichets fermés.

Salmelainen mis sous enquête «Nous sommes revenus dans la course. Mais sans Salmelainen, ma F1 n’aura que trois roues», a relevé, pessimiste, Chris McSorley. Il ne sait que trop bien que la présence de Salmelainen est d’autant plus vitale que celle de Toms et de Savary paraît exclue. «Je leur donne une chance sur deux de jouer», a essayé de convaincre le coach. Le LHC a proposé de prêter le Canadien Frank Banham. Quoi qu’il en soit, le match se jouera à guichets fermés.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!