Actualisé 28.09.2006 à 17:45

La faute est au proprio, pas au chien

La lutte contre les chiens dangereux doit aussi passer par une meilleure responsabilisation de leurs détenteurs.

Le Conseil des Etats a approuvé hier une motion en ce sens. Une solution serait d'introduire une responsabilité causale, en raison du risque. Mais le ministre de la Justice, Christoph Blocher, a mis en garde: s'ils sont obligés de conclure une assurance, les propriétaires de chiens dangereux pourraient ne pas se sentir responsables.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!