Crise financière: La Fed injecte 180 milliards de dollars aux marchés financiers
Actualisé

Crise financièreLa Fed injecte 180 milliards de dollars aux marchés financiers

Plusieurs grandes banques centrales dont la Réserve Fédérale américaine et la Banque centrale européenne ont annoncé jeudi une vaste action concertée visant à aplanir les tensions sur les marchés, sous le choc de la débâcle du secteur financier à Wall Street.

Les Banques centrales (Fed, BCE, Angleterre, Canada, Japon, Suisse) vont lancer jeudi de nouvelles opérations dites de «swaps» dans le but d'apaiser «les pressions à court terme qui restent élevées sur les marchés», mondiaux indique notamment la BCE dans un communiqué.Ce n'est pas la première fois qu'elles agissent de concert pour faciliter l'accès des banques à des financements en dollars. Mais cette fois, l'aide est massive, puisque la Fed augmente de 180 milliards de dollars le montant total de ses accords de «swaps» avec ses homologues.Les tensions ont en effet redoublé sur les marchés depuis la retentissante faillite de la banque d'affaires américaine Lehman Brothers lundi et le sauvetage in extremis de l'assureur AIG.Un accord dit de «swap» permet aux banques centrales de se prêter réciproquement des liquidités à court terme, lorsque l'une ou l'autre en a besoin pour stabiliser le système financier de son pays.«Ces mesures, conjuguées à d'autres actions prises individuellement par les banques centrales ces derniers jours, visent à améliorer les conditions de liquidités sur les marchés financiers mondiaux», explique les banques centrales dans des communiqués.«Les Banques centrales continuent de travailler très étroitement ensemble», ajoute-t-elle.Dans le détail, l'accord avec la BCE prévoit une augmentation de la ligne de «swap» existante de 55 milliards, ce qui la porte à un total de 110 milliards.L'accord avec la Banque du Japon (BoJ) porte sur un volume de 60 milliards de dollars, avec la Banque d'Angleterre sur 40 milliards.Ces arrangements réciproques sont valables jusqu'à la fin janvier 2009, précise la Fed dans son communiqué. (afp)

Ton opinion