Débâcle de Fannie Mae et Freddie Mac: La Fed rachète encore 1,94 milliard de dollars de dettes
Actualisé

Débâcle de Fannie Mae et Freddie MacLa Fed rachète encore 1,94 milliard de dollars de dettes

La Réserve fédérale américaine (Fed) a annoncé vendredi avoir racheté encore 1,94 milliard de dollars d'obligations des organismes de refinancement hypothécaire Fannie Mae et Freddie Mac et d'une autre agence semi-publique moins importante.

Ces rachats ont été réalisés par la Banque de réserve fédérale de New York, intermédiaire traditionnel entre la banque centrale et les marchés financiers. Ils portent à 16,97 milliards de dollars (18,9 milliards de francs) le montant de la dette de Fannie Mae, Freddie Mac et des autres organismes de refinancement semi-publics moins importants rachetée par la Fed depuis début décembre.

Ces opérations procèdent d'un plan annoncé en novembre et prévoyant que la Fed acquière sur les marchés jusqu'à 100 milliards de dollars de dette de ces organismes d'ici à la fin 2009 de manière à relancer le marché pour ce type de titres et à permettre à ces organismes de se refinancer plus facilement.

Le but ultime de ces actions est de faire baisser le taux des crédits hypothécaires pour les particuliers. La reprise du marché de l'immobilier, par lequel la crise est arrivée, est en effet perçue comme essentielle pour faire repartir l'économie.

La Fed prévoit également de racheter sur le marché secondaire jusqu'à 500 milliards de dollars de titres émis par ces organismes et adossés à des créances hypothécaires. Elle a lancé ce programme lundi et y a déjà consacré 10,213 milliards de dollars, selon les chiffres publiés jeudi.

En raison du risque qu'ils faisaient peser à l'ensemble du système financier américain, Fannie Mae et Freddie Mac ont été placés en septembre sous la tutelle des pouvoirs publics.

La banque centrale américaine, qui a baissé le 16 décembre son taux directeur quasiment à zéro (entre 0 et 0,25%), a indiqué à cette occasion qu'elle comptait intervenir sur les marchés autant qu'il le faudrait pour leur permettre de fonctionner. Elle avait ainsi laissé entendre qu'elle pourrait racheter à terme encore plus de titres de dettes de Fannie Mae et Freddie Mac qu'elle ne l'a annoncé. (ats)

Ton opinion