05.08.2016 à 21:12

Attaque au couteau à Londres«La femme à côté de moi est morte sous mes yeux»

Blessée lors de l'attaque au couteau qui a fait une victime mercredi soir à Londres, une Israélienne de 18 ans se considère comme une miraculée.

von
joc
Yovel assure qu'elle profitera de chaque seconde de sa vie après le drame qu'elle a vécu.

Yovel assure qu'elle profitera de chaque seconde de sa vie après le drame qu'elle a vécu.

photo: Kein Anbieter/Facebook

Le jeune Norvégien d'origine somalienne qui a mortellement poignardé une Américaine et blessé cinq autres personnes mercredi soir à Londres vivait au Royaume-Uni depuis 2002. A l'école, c'était un élève «silencieux et timide», qui avait tendance à se faire maltraiter par ses camarades à l'école secondaire. «Mais rien d'extrême», a confié au «Daily Mail» un ancien ami de Zakaria B. «C'est juste un mec normal, c'est incroyable. Ce n'est pas vraiment un choc parce que je ne peux pas croire que c'est vrai», ajoute-t-il.

Les enquêteurs se concentrent désormais sur l'état de santé du tueur. «Les premières indications suggèrent que la santé mentale (du suspect) est un facteur de cette terrible attaque. Nous restons toutefois ouverts concernant le mobile», avait déclaré le commissaire adjoint de police Mark Rowley. Darlene Horton, sa victime âgée de 64 ans, était l'épouse d'un professeur à l'Université de d'Etat de Floride. Cette jeune retraitée passait ses derniers jours de vacances au Royaume-Uni et s'apprêtait à rentrer chez elle, à Tallahassee. Poignardée en pleine rue, elle a eu le temps de dire «Il est encore là, il est encore là», avant de s'effondrer devant son mari en état de choc.

Elle propose son aide au tueur, le prenant pour une victime

Parmi les cinq personnes blessées par le jeune homme de 19 ans, l'Israélienne Yovel Lewkowki, en vacances à Londres, se considère comme une miraculée. La demoiselle de 18 ans était sortie pour manger avec son grand-père quand elle s'est approchée d'un individu pour lui proposer son aide, ignorant qu'il s'agissait du tueur. «J'ai eu peur que ce soit une attaque terroriste et j'étais sûre que les deux hommes qui fuyaient la zone étaient des victimes. Je suis allée vers l'un d'eux et j'ai alors senti une douleur dans la main», explique-t-elle à Y Net. Yovel a alors pensé avoir été simplement heurtée, mais elle s'est rendu compte que Zacharia B. venait de la poignarder. «L'autre homme qui courait essayait de l'arrêter et à la fin, il y est parvenu», raconte l'Israélienne.

C'est ensuite qu'elle a vu Zakaria B. s'en prendre à Darlene Horton. «La femme qui se tenait à côté de moi est morte sous mes yeux», confie Yovel. Traumatisée, la jeune femme a posté un message sur Facebook pour encourager ses amis à profiter à fond de leur vie. «Je ne sais pas si c'est la chance ou le destin, mais c'est un miracle. Ces dernières heures m'ont appris à apprécier chaque seconde», écrit-elle, ajoutant que sa blessure n'est pas grave. Parmi les quatre autres blessés, un Britannique se trouve toujours dans un état sérieux mais stable après avoir été poignardé dans l'estomac. Un Américain, un Australien et une Australienne ont pu sortir de l'hôpital jeudi.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!