Inde: La femme la plus grosse du monde au régime sec
Actualisé

IndeLa femme la plus grosse du monde au régime sec

La femme la plus grosse du monde est arrivée en Inde pour se faire opérer. Pour affronter la chirurgie, elle doit d'abord perdre 50 kg.

Eman Ahmed Abd El Aty est arrivée en Inde.

Eman Ahmed Abd El Aty est arrivée en Inde.

Twitter

Une Égyptienne qui serait la plus grosse femme du monde a commencé à suivre un régime alimentaire liquide avant son opération vitale de réduction de poids le mois prochain en Inde, a indiqué son chirurgien.

Eman Ahmed Abd El Aty, 37 ans, pèserait quelque 500 kilogrammes et est atteinte notamment d'éléphantiasis, une pathologie qui cause un gonflement des membres et d'autres parties du corps.

L'histoire de cette femme qui n'a pas pu sortir de chez elle depuis 25 ans avait fait le tour du monde et ému un chirurgien indien qui avait proposé à l'automne de l'opérer gratuitement.

La patiente est arrivée samedi à bord d'un Airbus spécialement aménagé à Bombay où son opération est prévue début mars.

Opération proche

Pour pouvoir affronter la chirurgie, l'Egyptienne doit se nourrir avec des suppléments liquides pendant 25 jours afin de perdre 50 kilos. «Ce n'est que lorsque les maladies liées à son obésité seront sous contrôle et qu'Eman aura perdu du poids que nous ferons l'opération» qui durera deux heures et demie, a déclaré le Dr Muffazal Lakdawala à la presse.

Le spécialiste de réduction pondérale a précisé que son équipe de l'hôpital de Saifee permettrait à Mme Abd El Aty de perdre encore 150 kilos. Elle devrait subir ensuite cinq mois de physiothérapie pour se muscler. La patiente pourrait ainsi s'asseoir et se nourrir.

Mme Abd El Aty n'a pas pu se rendre plus tôt en Inde. En raison de sa santé fragile, les compagnies aériennes étaient réticentes à prendre à bord cette patiente à haut risque. Si le poids de l'Égyptienne est attesté, elle serait la femme actuellement en vie la plus lourde au monde, devant l'Américaine Pauline Potter (291 kilos).

Les opérations chirurgicales de réduction de poids sont de plus en plus fréquentes en Inde, où l'obésité est en hausse notamment dans les zones urbaines. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion