Actualisé 15.11.2017 à 18:01

AngolaLa femme «la plus riche» d'Afrique limogée

Le nouveau président angolais a destitué Isabel dos Santos, la fille de l'ex-chef de l'Etat José Eduardo dos Santos, de son poste de directrice de Sonangol, la compagnie pétrolière nationale.

Joao Lourenço a décidé de «relever de leurs fonctions les membres du conseil d'administration» de la Sonangol, a indiqué la présidence dans un décret diffusé à la presse. Surnommée la «princesse», Isabel dos Santos, 44 ans, avait pris en 2016 la direction de la compagnie, en grande difficulté financière depuis la chute des cours du pétrole il y a trois ans.

La nomination de celle que le magazine américain Forbes présente comme la femme la plus riche d'Afrique a suscité les plus vives critiques des adversaires de son père, accusé d'avoir privatisé l'économie du pays au bénéfice d'une poignée de proches.

Successeur désigné de M. dos Santos qui a régné pendant trente-huit ans sur l'Angola, Joao Lourenço a pris les rênes du pays en septembre après la victoire du parti au pouvoir lors des élections générales d'août 2017.

Pendant sa campagne électorale, M. Lourenço a promis de relancer l'économie du pays, affectée par une grave crise, et de lutter contre la corruption. Mme dos Santos sera remplacée à la tête de la Sonangol par l'ancien secrétaire d'Etat au Pétrole Carlos Saturnino, selon le décret présidentiel. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!