Genève: La Fête de la musique se met au régime minceur
Actualisé

GenèveLa Fête de la musique se met au régime minceur

La manifestation au bout du lac a dû diminuer le nombre de concerts et de scènes. Les coupes budgétaires en Ville de Genève sont en cause.

par
Léonard Boissonnas
Environ 6000 musiciens se produiront en Ville de Genève et dans dix communes du canton.

Environ 6000 musiciens se produiront en Ville de Genève et dans dix communes du canton.

photo: Kein Anbieter/nicolas righetti

Une centaine de prestations musicales en moins, 30 scènes au lieu de 37: pour ses 25 ans, la Fête de la musique a été obligée de réduire la voilure par rapport à la précédente édition en raison de restrictions budgétaires. Au total, 570 concerts seront organisés en ville sur les deux rives, 750 en tout dans le canton.

L'enveloppe pour les spectacles a été réduite d'une vingtaine de milliers de francs, auxquels se sont ajoutés 25 000 fr. pour la sécurité. En effet, le Service du médecin cantonal exige désormais une présence accrue des équipes sanitaires lors de manifestations. Le budget total, inchangé, s'élève à 1,48 million.

«Trouver des solutions»

«Depuis l'année passée, il a fallu trouver des solutions et être créatif», indique Laurent Marty, coordinateur de l'événement. Ainsi, la durée prévue pour chaque performance a été allongée et passe de 45 minutes à une heure. Les charges liées aux scènes ont été diminuées.

Du côté des milieux culturels, on regrette la réduction de l'offre et son impact: «C'est le public qui va être prétérité, explique Leïla Kramis, musicienne et active au sein du mouvement La Culture lutte. Cette fête permet de sensibiliser les gens et crée du lien. Par ailleurs, il ne faut pas oublier que ce type d'événement populaire profite aussi à d'autres secteurs comme la restauration et l'hôtellerie. La culture n'est pas qu'une question de subventions, mais participe au rayonnement de la région», conclut-elle.

Le programme complet de la Fête de la musique 2016 est à consulterici.

Ton opinion