La fête du 1er Août au Grütli tombe à l'eau

Actualisé

La fête du 1er Août au Grütli tombe à l'eau

La célébration de la fête nationale sur la prairie du Grütli vendredi après-midi n'a duré qu'une demi-heure. En raison de fortes pluies, les organisateurs ont mis un terme aux festivités.

L'hymne national n'a même pas pu être chanté.

Environ 500 personnes s'étaient rassemblées sur la prairie, dont, pour la première fois, une dizaine d'ambassadeurs étrangers. Aucun incident n'a été signalé et les polices schwyzoises et uranaises ont refoulé 26 extrémistes de droite.

Si aucun conseiller fédéral n'a fait le déplacement du Grütli, presque tous se sont exprimés ailleurs. Le président de la Confédération Pascal Couchepin a décidé de passer son 1er Août essentiellement en compagnie de jeunes. Il s'est notamment rendu au camp scout fédéral, où il a été acclamé avec enthousiasme sous des trombes d'eau là aussi.

Opposition critiquée

Dans son discours officiel radio-télévisé, le président de la Confédération a plaidé pour la liberté, qui «doit permettre de trouver une solution bonne pour tous». A ses yeux, l'opposition à tout crin n'est pas une vertu helvétique, a-t-il observé, avec une critique à peine voilée à l'UDC.

«Chez nous, l'opposition systématique n'est pas possible. On l'observe tous les jours. En Suisse, il n'y a pas d'alternative à la participation de toutes et de tous à la vie publique, à la vie sociale».

Moritz Leuenberger s'en est également pris sur son blog à la politique d'opposition de l'UDC. Le Zurichois la juge «en contradiction avec les fondements de la démocratie».

Micheline Calmy-Rey a elle célébré l'unité du peuple suisse. «Ce qui nous unit, c'est la volonté de vivre ensemble avec nos différentes langues, origines et religions».

Retraçant à Anières (GE) l'histoire originale de la Confédération, Mme Calmy-Rey a mis en évidence les idéaux qui cimentent le pays. Liberté, ouverture, pluralisme et solidarité ont été dégagés comme les principales valeurs de «l'aventure suisse».

Une Suisse vivante

Après s'être exprimé la veille à Wittenbach (SG), Samuel Schmid a prononcé un discours vendredi soir à Lignières (NE), où il a été chaleureusement accueilli, puis à Champoz (BE). Au coeur de son allocution, il a parlé d'une Suisse vivante où il y a de la place pour de grandes idées, contrairement à ce que beaucoup prétendent.

Et le conseiller fédéral de citer l'EURO 2008, «qui a été une grande réussite». Le ministre de la défense n'a pas fait allusion à l'affaire de la démission du chef de l'armée Roland Nef, si ce n'est peut-être en évoquant «ces journées d'été un peu mouvementées dans les médias».

Chèvres à Berlin

De son côté, Hans-Rudolf Merz a mis son discours à disposition sur le site internet du Département des finances dès jeudi. Il y prône la responsabilité individuelle mais également la solidarité. Doris Leuthard ne s'est pas exprimée cette année.

Quant à Eveline Widmer-Schlumpf, elle a participé aux festivités organisées par l'ambassade de Suisse à Berlin pour quelque 1300 invités. La capitale allemande a d'ailleurs été égayée par une parade de 300 chèvres venues spécialement des Grisons, canton qui est l'invité d'honneur de la traditionnelle fête du 1er Août à l'ambassade.

Métissage de la société

Le président du Conseil national André Bugnon (UDC/VD) a de son côté relevé que le métissage de la société helvétique contemporaine renferme un grand potentiel. Pour faire fructifier ce trésor de diversité, un seul moyen: le respect de soi, des autres et des institutions, a dit le premier citoyen du pays à St-Prex (VD).

Toujours côté UDC, la volonté d'indépendance de la Suisse était au coeur du discours de Christoph Blocher à Urnäsch (AR). S'exprimant à Wiedlisbach (BE), Toni Brunner a de son côté fait maintes références à l'histoire de la Suisse ainsi qu'au concept de liberté.

Invité à s'exprimer à Presinge (GE), le président des Verts Ueli Leuenberger a rappelé que c'est autant le lieu de vie que l'origine qui fait l'identité d'une personne. Il a ensuite plaidé pour une Suisse solidaire, ouverte au monde et respectueuse de l'environnement. (ats)

Ton opinion