Porrentruy (JU): Malgré les mesures Covid, la fête du HC Ajoie était inarrêtable

Publié

Porrentruy (JU)Malgré les mesures Covid, la fête du HC Ajoie était inarrêtable

La tenancière d’un bistrot avait été sanctionnée pour non-respect des mesures Covid. Mais face à 25 armoires à glace, elle ne pouvait pas grand-chose. Sa peine a été réduite.

Les joueurs du HC Ajoie avaient joyeusement fêté leur victoire, en avril 2021.

Les joueurs du HC Ajoie avaient joyeusement fêté leur victoire, en avril 2021.

Pascal Muller/freshfocus

Ce jour-là, l’euphorie était de mise. Le 29 avril 2021, toute l’équipe du HC Ajoie avait débarqué dans un établissement de Porrentruy (JU), au lendemain de son accession en National league. La fête s’étant organisée de manière spontanée, la tenancière des lieux n’avait pas pu prévoir du personnel en suffisance. Et, dans ce contexte, difficile pour elle de faire respecter les mesures Covid, toujours en vigueur à ce moment-là. Un policier avait ainsi relevé plusieurs infractions, en particulier une absence de contrôle des pass sanitaires et un non-respect de l’éloignement entre les convives.  La commerçante avait écopé de plus de 4000 francs d’amende et de frais.

Jeudi face à une juge, elle a contesté ce montant. Pour sa défense, son ami est intervenu en tant que témoin et il a notamment demandé: «Vous la voyez, avec son mètre 40 et ses 50 kg, affronter les 25 joueurs du HC Ajoie? C’était aux policiers d’intervenir s’il y avait un réel problème». Or il y avait bel et bien un agent de la police cantonale sur place, venu attester les constats de son collègue de la police municipale, explique «Le Quotidien jurassien». Interrogé, le gendarme a rétorqué: «Nous avons renoncé à évacuer cette terrasse. Il aurait fallu faire appel à d’importants renforts. Les clients étaient en fête et il aurait peut-être fallu utiliser des sprays. Vous voyez l’impact médiatique qu’aurait eu une bagarre entre la police et les joueurs du HCA qui fêtaient leur promotion?» Au final, la restauratrice a obtenu gain de cause. Sa sanction a été réduite à 800 francs, frais compris.

Ne ratez plus aucune info

Pour rester informé(e) sur vos thématiques préférées et ne rien manquer de l’actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque jour, directement dans votre boite mail, l'essentiel des infos de la journée.

(XFZ)

Ton opinion

34 commentaires