Actualisé

Valleiry (F)La FIA déclare la guerre à la mortalité sur les routes

Lors de journées portes ouvertes, le public a pu se rendre compte à quel point la prévention est importante aux yeux de la fédération.

Jean Todt écoute les explications fournies par un gendarme, lors des portes ouvertes organisées sur le site de la FIA à Valleiry (F) début octobre.

Jean Todt écoute les explications fournies par un gendarme, lors des portes ouvertes organisées sur le site de la FIA à Valleiry (F) début octobre.

Pour la grande majorité des gens, la Fédération internationale automobile (FIA) est un organisme sportif comme un autre, qui gère les compétitions internationales et qui chapeaute ses fédérations nationales. Mais peu savent que les activités de la FIA comptent un second volet consistant à promouvoir la mobilité, au sens large du terme, et la sécurité des usagers de la route en particulier.

Nommé ce printemps envoyé spécial de l'ONU pour la sécurité routière, le président de la FIA, Jean Todt, a cette cause très à cœur. Le 7 octobre était dévoilée la vidéo «Sauvez la vie des enfants», réalisée par Luc Besson pour la FIA. A coup d'images chocs, le cinéaste français a parfaitement su faire passer ce message: chaque jour dans le monde, 500 enfants sont tués sur le chemin de l'école.

Deux jours plus tard, la prévention était en vedette – presque plus que la compétition automobile – lors de journées portes ouvertes au nouveau centre logistique de la FIA à Valleiry (F), à quelques kilomètre de Genève. A cette occasion, Jean Todt a comparé la mortalité sur les routes à une pandémie, contre laquelle on a toutefois les moyens d'agir. «Il faut éduquer les gens, renforcer et faire appliquer les lois, améliorer les réseaux routiers, travailler sur la sécurité des véhicules et donner davantage de moyens aux secours. Si on arrive à travailler sur tous ces aspects, la sécurité routière sera améliorée. C'est une guerre qu'il nous faut engager contre ce fléau», a martelé Jean Todt.

La vidéo «Sauvez la vie des enfants» (source YouTube):

Sécurité en rallye: il faut faire passer le message

En septembre, sept spectateurs d'un rallye étaient tués en Espagne. Ce drame a mis en lumière une pratique qui a cours dans certains pays: la tenue de compétitions hors du giron des fédérations automobiles nationales. Ramener ces organisateurs sous l'autorité de ces fédérations est un objectif de la FIA. Laquelle offrira aussi aux organisateurs de tous pays la présence d'un expert pour les aider à mettre en place les règles de sécurité appliquées en championnat du monde.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!