Photos Body Positive - La fille de Boris Johnson devient mannequin plus size et se dévoile
Lara Johnson-Wheeler, 28 ans, est journaliste et travaille pour des revues prestigieuses.

Lara Johnson-Wheeler, 28 ans, est journaliste et travaille pour des revues prestigieuses.

Getty Images via AFP
Publié

Photos Body PositiveLa fille de Boris Johnson devient mannequin plus size et se dévoile

Lara Johnson-Wheeler, fille du Premier ministre britannique, pose dans un magazine pour promouvoir les sous-vêtements gainants.

par
Emmanuel Coissy

C’est une petite bombe dans le monde de l’édition. Au Royaume-Uni, du moins. Lara Johnson-Wheeler, fille de Boris Johnson, Premier ministre en exercice, est devenue mannequin plus size et pose fièrement dans le numéro de septembre du prestigieux magazine «Tatler». Et ce n’est pas un hasard. En fait, la jeune femme, âgée de 28 ans, est journaliste et fournit des articles au mensuel britannique. Si elle pose dans cette édition, c’est parce qu’elle a rédigé un reportage consistant à tester de la lingerie gainante. Elle relate cette expérience, photos glam à l’appui.

«Du corsage médiéval à Bridget Jones, les vêtements gainants ont beaucoup évolué», écrit-elle. Pour s’en rendre compte, la rédactrice a foncé dans une boutique de lingerie de luxe à Londres. Elle raconte comment elle s’est retrouvée dans une situation des plus embarrassantes pour interviewer une vendeuse. «Je suis topless, je porte des collants opaques, des bottes et mon fidèle masque de protection pendant que nous discutons de mes seins et du moyen de sangler ma taille.»

Booster la confiance en soi

Lara Johnson-Wheeler, qui a appris à dominer ses complexes et à avoir davantage confiance en elle, assure que ce type de sous-vêtements «ne va pas gommer ce que vous n’aimez pas sur votre corps. Ils sont juste conçus pour améliorer ce que vous avez déjà ou pour imiter la silhouette en sablier qui est actuellement à la mode. On ne se sent pas différente, mais ça augmente le confort et permet d’avoir de l’assurance. Après tout, il n’y a pas de mal à ça.»

Ton opinion