Korean Air: La fille du boss arrêtée pour des «peanuts»?
Actualisé

Korean AirLa fille du boss arrêtée pour des «peanuts»?

Le parquet sud-coréen a demandé l'arrestation de l'héritière de la compagnie après l'esclandre qu'elle avait provoqué à bord d'un avion pour une affaire d'apéritif mal servi.

Cet incident a fait scandale en Corée du Sud, où le comportement arrogant des plus riches est largement dénoncé.

Cet incident a fait scandale en Corée du Sud, où le comportement arrogant des plus riches est largement dénoncé.

Insatisfaite de la présentation de noix apéritives par le chef de cabine, Cho Hyun-Ah, héritière de Korean Air (KAL), l'avait fait débarquer du vol New York-Séoul le 5 décembre et contraint, selon lui, à s'agenouiller pour s'excuser. La quadragénaire, cadre dirigeante de la compagnie aérienne, avait démissionné et présenté des excuses publiques face au tollé suscité par l'affaire dans l'opinion publique.

Pour le parquet, elle doit toujours répondre de plusieurs infractions au code de l'aviation civile, coercition et interférence dans l'exercice des fonctions du chef de cabine. Le parquet a indiqué avoir «saisi un tribunal en demandant l'émission d'un mandat d'amener».

Mme Cho, assise en première classe, s'était offusquée de s'être vu servir des noix de macadamia qu'elle n'avait pas demandées, de surcroît présentées non dans un bol mais dans leur sachet.

Humiliation en plein vol

Le chef de cabine, Park Chang-Jin, a raconté à la télévision qu'elle l'avait contraint, lui et une hôtesse de l'air, à s'agenouiller devant elle. Il a dit qu'elle l'avait insulté tout en l'acculant contre la porte du cockpit à coups de manuel de bord. Mme Cho a démenti avoir contraint les deux membres d'équipage à s'agenouiller, mais un passager de première classe a confirmé l'humiliation.

La justice tente désormais de savoir si des responsables de la compagnie aérienne ont tenté de couvrir l'héritière en produisant des faux témoignages. Et mercredi un responsable du ministère des Transports a été arrêté pour avoir transmis des éléments de l'enquête à des cadres de KAL.

La compagnie s'expose à une interdiction provisoire de vol, jusqu'à un mois, probablement sur la liaison New York-Séoul, ou à une amende de deux millions de dollars.

(afp)

Ton opinion