Actualisé 04.02.2009 à 14:11

Hôpital d'Aarau

La fillette est décédée d'un empoisonnement du sang

La cause de la mort, fin décembre, d'une fillette de 4 ans traitée aux urgences à Aarau est désormais connue.

La fillette de quatre ans, décédée après une consultation à l'hôpital cantonal d'Aarau (AG) peu après Noël dernier, a succombé à une infection à streptocoques. C'est ce que constate le rapport intermédiaire envoyé par l'Institut de médecine légale de Berne (IML) au Ministère public de Soleure, a annoncé mercredi l'hôpital. Les autorités judiciaires attendent les résultats d'une expertise avant de décider ou non de l'ouverture d'une procédure pénale.

La cause de la mort d'Anja est une défaillance cardiaque faisant suite à un syndrome du choc toxique. Il a été provoqué par une infection de streptocoques du groupe A, des bactéries qui se trouvent habituellement dans les muqueuses du nez et de la gorge, ainsi que sur la peau. Leurs colonies sont capables de produire une toxine qui peut, à certaines conditions, provoquer une réaction excessive du système immunitaire. En l'espace de 4 à 8 heures, cette réaction peut conduire à une issue fatale. Les premiers signes du syndrome de choc toxique ressemblent à ceux de la grippe.

Le Ministère public a chargé l'IML de réaliser une expertise, dont les résultats devaient tomber pour fin janvier. L'institut a cependant communiqué qu'il y aurait du retard, a précisé à l'AP Sabine Husi, adjointe du Procureur général du canton de Soleure. L'IML doit en effet faire face à une surcharge de travail imprévisible. Il faudra attendre les résultats de cette expertise pour connaître définitivement la cause de la mort de la fillette.

C'est sur la base des résultats de l'expertise qu'une enquête pénale sera ouverte ou non, a expliqué Sabine Husi. Le cas relève de la compétence du canton de Soleure parce que la fillette est décédée sur son territoire, même si la consultation a eu lieu à l'hôpital cantonal d'Aarau (AG).

L'enquête interne menée par l'hôpital argovien a montré que la fillette avait été correctement prise en charge par le service des urgences. Malgré la consultation à l'hôpital le 27 décembre dernier, elle était décédée 15 heures plus tard à la maison. AP

(ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!