France: La fin des blagues Carambar: c'était une blague
Actualisé

FranceLa fin des blagues Carambar: c'était une blague

L'entreprise française a annoncé lundi matin sur son site que son projet de remplacer ses fameuses plaisanteries par des exercices de français sur les emballages n'était en fait qu'une... blague.

par
leo

Alors que la nouvelle, divulguée jeudi dernier, avait suscité de nombreuses réactions, notamment sur internet, où plusieurs groupes de soutien aux blagues se sont créés, l'entreprise Carambar a publié lundi sur son site une vidéo de démenti sous l'intitulé: «La fin des blagues...#cetaituneblague».

Un communiqué pris en photo et mis en ligne sur internet avait lancé la «nouvelle» le 21 mars dernier et avait fait le tour du web.

Carambar proposait de remplacer les blagues par des exercices de grammaire et de conjugaison à destination des jeunes. L'opération devait être lancée le 15 avril prochain.

«Donner un coup de fouet»

«On veut donner un coup de fouet à la marque et on était beaucoup critiqué sur la qualité de nos blagues», a expliqué à l'AFP une porte-parole de ces confiseries, créées en France en 1954 et qui ont commencé à faire des blagues en 1969.

Des pétitions contre la fin des blagues Carambar avaient été lancées sur internet, notamment par la ville de Marq-en-Baroeul (Nord) berceau historique des Carambar.

La marque assure lundi matin avoir reçu ainsi «des milliers de preuve d'amour» de consommateurs militant pour leur maintien.

Il se vend environ un milliard de Carambar chaque année, en France essentiellement. La marque, rachetée par Kraft Foods (devenu Mondelez International) en 2010, a dégagé un chiffre d'affaires annuel de 54 millions d'euros en 2012, en hausse de 3,5% sur un an. (leo/afp)

Ton opinion