Corfou: La Flottille de la liberté harponnée par la Grèce
Actualisé

CorfouLa Flottille de la liberté harponnée par la Grèce

Les autorités ont interdit vendredi à tous les bateaux humanitaires d'appareiller pour Gaza.

par
Shahïn Ammane
Corfou
Les délégations ont improvisé une manifestation à Corfou. (Photo: sha)

Les délégations ont improvisé une manifestation à Corfou. (Photo: sha)

Les dix bateaux ne se rendront pas à Gaza. Pas plus que les 3000 tonnes d'aide humani¬taire et les 350 passagers venus de 22 pays pour les acheminer. Les autorités grecques ont décidé, vendredi, d'interdire le départ de la Flottille de la liberté II.

«Nous n'avons d'autre choix que de continuer», a indiqué hier Anouar Gharbi. Le directeur de l'association Droit pour tous, propriétaire du cargo suisse, refuse de parler d'échec. «Nous n'avons certes pas brisé le siège de Gaza, mais le silence autour d'un blocus illégal l'est définitivement et de nouvelles voix indignées nous rejoignent.» Une discussion au niveau européen tranchera, à la fin de la semaine, sur les suites à donner à ce refus. Il est question de poursuivre la Grèce en justice, mais aussi de faire parvenir des médicaments aux centres hospitaliers gazaouis, qui manquent cruellement du strict minimum.

Ton opinion