Actualisé 24.11.2009 à 18:55

François-Henri PinaultLa Fnac et Conforama cherchent des repreneurs

Le groupe français de distribution PPR envisage e céder ses deux marques populaires pour mieux se recentrer sur le luxe.

de
gco/afp

En revendant la Fnac (biens culturels) et Conforama (biens d'équipement du foyer), François-Henri Pinault, PDG de PPR, veut «transformer le groupe en quelque chose de plus homogène». «Le plus tôt serait le mieux», a-t-il précisé dans un entretien au Wall Street Journal.

Pour les deux enseignes, François-Henri

Pinault disposerait d'une liste de 20 acheteurs potentiels, dont il n'a pas dévoilé l'identité, précise le quotidien américain. Mais l'homme d'affaires français n'exclut pas de les introduire en Bourse, comme cela a été le cas la semaine dernière avec CFAO (leader dans la distribution automobile et dans la distribution de produits pharmaceutiques en Afrique et dans les DOM-TOM).

La vente de la Fnac et de Conforama pourrait rapporter entre 6 et 7,5 milliards de francs au groupe PPR. François-Henri Pinault souhaite réinvestir cet argent en rachetant des filiales spécialisées dans les accessoires de luxe, pour compléter ses marques, comme Gucci. Dans ce cadre, il a recensé une douzaine d'enseignes que PPR pourrait acquérir, rapporte le Wall Street Journal, sans citer de noms.

En Suisse, la direction locale de la Fnac estime que les propos de François-Henri Pinault ont été sortis de leur contexte. «A long terme, on sait que l'enseigne est à vendre, mais à court terme rien n'est prévu. PPR nous l'a confirmé», note Ariane Labévière, responsable communication pour Fnac Suisse.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!