Inde: La folle métamorphose d'une plage martyrisée

Actualisé

IndeLa folle métamorphose d'une plage martyrisée

Les efforts acharnés d'un millier de volontaires ont permis à la plage de Versova de retrouver sa beauté originelle. Une réussite saluée par les Nations Unies et le gouvernement indien.

par
joc
Le travail d'Afroz Shah et d'un millier de volontaires a fini par payer.

Le travail d'Afroz Shah et d'un millier de volontaires a fini par payer.

Qui aurait cru, il y a encore un an, que la plage de Versova ressemblerait aujourd'hui à un véritable coin de paradis? Considéré comme l'un des bords de mer les plus sales de Mumbai, le site renaît de ses cendres grâce au travail acharné d'un jeune Indien. Emmenés par Afroz Shah, avocat et environnementaliste, un millier de volontaires ont rassemblé leurs efforts pour récolter les quelque 5,3 millions de kilos de déchets en décomposition et de plastique qui jonchaient les 2,5 kilomètres de plage. Durée de l'opération: 21 mois.

«J'ai emménagé dans mon nouvel appartement il y a deux ans et j'ai vu le plastique sur la plage. Il mesurait 1,5 mètre de haut. Un homme aurait pu s'y noyer. Je me suis dit que j'allais me rendre sur le terrain et faire quelque chose», raconte Afroh Shah à CNN. Le jeune homme s'est attelé à la tâche en 2015 avec l'aide d'un voisin. Peu à peu, plus de 1000 volontaires – des habitants du coin, des politiciens, des stars de Bollywood, des écoliers – sont venus lui prêter main forte.

En plus de nettoyer la plage, l'équipe a également remis à neuf 52 toilettes publiques et planté 50 cocotiers. Shah compte en planter un total de 5000, pour rendre à Versova «l'aspect de lagon de cocotiers qu'il avait auparavant».

Samedi, l'Indien a publié une photo de la plage immaculée. Son post a créé le buzz dans le pays, forçant l'admiration des internautes, de célébrités et de membres du gouvernement comme Venkaiah Naidu, ministre du Développement urbain.

Les Nations Unies ont aussi reconnu le travail du jeune avocat et lui ont attribué le prix de Champion de la Terre l'année dernière.

Ton opinion