Lausanne: La Fondation Winds of Hope abusée par une employée
Publié

LausanneLa Fondation Winds of Hope abusée par une employée

Une secrétaire a utilisé à des fins privées la carte bancaire de l’organisme à but humanitaire fondé par Bertrand Piccard et Brian Jones. Elle vient d’être condamnée par la justice.

par
Frédéric Nejad Toulami
La Fondation Winds of Hope vient en aide aux jeunes victimes de la guerre ou atteints de maladies sévères, comme ici cet enfant souffrant du noma.

La Fondation Winds of Hope vient en aide aux jeunes victimes de la guerre ou atteints de maladies sévères, comme ici cet enfant souffrant du noma.

AFP

Cofondée en 1999 par le célèbre aventurier et psychiatre vaudois Bertrand Piccard et son complice aéronaute Brian Jones, la Fondation Winds of Hope est active financièrement dans l’aide aux enfants victimes de guerre ou de maladie comme le noma. Pourtant, cette noble mission n’a pas dissuadé une employée de voler de l’argent à cette association à but non lucratif. Engagée en juin 2018, cette secrétaire à temps partiel a ensuite été licenciée en août 2019 et condamnée à la fin de l’année passée.

Elle avait utilisé la carte de débit bancaire de la fondation pour des prélèvements et des achats privés. Le préjudice représente un montant total de 42’500 francs. Le Ministère public vaudois a retenu contre cette femme notamment l’abus de confiance et l’a sanctionnée d’une contravention de 1200 francs ainsi que de 150 jours-amende, assortis d’un sursis de deux ans.

Ton opinion