La fondue, certains l'aiment extrême
Actualisé

La fondue, certains l'aiment extrême

Déguster une fondue dans des endroits farfelus, c'est le dada d'Extrême Fondue.

Depuis 2000, ce collectif compte une quarantaine de sorties, par exemple au Musée olympique de Lausanne ou à la tour Eiffel, à Paris. «Les gardiens n'ont pas compris à quoi servait notre matériel», se souvient Matthieu Despont, membre du groupe.

A ce jour ils n'ont eu pratiquement aucun souci avec les autorités. «Les gens rigolent quand ils nous voient.» Sur place, ils dégainent leur réchaud plus vite que l'éclair. «Nous avons mangé une fondue en seize minutes dans une télécabine!» A l'approche des beaux jours, Extrême Fondue ne s'arrêtera pas. «Il n'y pas de saison pour la fondue», conclut Mathieu Despont.

(cat)

Ton opinion