Actualisé

GenèveLa forte bise a mis Genève sens dessus-dessous

Bateaux coulés ou échoués, échafaudages prêts à s'effondrer, trafic perturbé: les vents violents ont provoqué de nombreux incidents au bout du lac

par
David Ramseyer
1 / 10
Sous l'effet des vents violents qui ont soufflé lundi 16 et mardi 17 janvier 2017 en région lémanique, un bateau a rompu ses amarres et a coulé le long du quai de Cologny (GE).

Sous l'effet des vents violents qui ont soufflé lundi 16 et mardi 17 janvier 2017 en région lémanique, un bateau a rompu ses amarres et a coulé le long du quai de Cologny (GE).

Lecteur reporter
Un bateau à sombré le long du quai de Cologny, à la Tour Carrée, ce mardi 17 janvier 2017. En tout, quinze embarcations ont rompu leurs amarres dans les ports genevois, selon la police cantonale de la navigation.

Un bateau à sombré le long du quai de Cologny, à la Tour Carrée, ce mardi 17 janvier 2017. En tout, quinze embarcations ont rompu leurs amarres dans les ports genevois, selon la police cantonale de la navigation.

Lecteur reporter
Un voilier s'est échoué près de Baby-Plage, sur la rive gauche.

Un voilier s'est échoué près de Baby-Plage, sur la rive gauche.

Lecteur reporter

Les brusques rafales de bise qui ont balayé le canton lundi soir et ce mardi n'ont pas fait de blessés sérieux, indiquent pompiers et forces de l'ordre. Mais elles ont causé de nombreux dégâts, certains spectaculaires.

Voiliers sinistrés

Sous l'effet des bourrasques, quinze bateaux ont rompu leurs amarres dans les ports genevois, selon la police de la navigation. L'un d'eux a ensuite coulé devant le quai de Cologny, tandis qu'un autre s'est échoué près de Baby-Plage.

En ville, plusieurs échafaudage ont menacé de s'effondrer. Cela a nécessité des mesures urgentes, comme au 3 rue du Stand. Là, quatre étages de structures métalliques se sont désolidarisés du mur. Résultat: entre 5h30 et 7h30 environ, la route a été fermée au trafic, y compris à celui des transports publics. Jusqu'à 10h35, le tram 14 n'a plus circulé entre Bel-Air et Bernex; il a été remplacé par des bus qui ont dû emprunter un autre trajet.

Trafic TPG mis à mal

Des tôles se sont aussi envolées à l'avenue de France où pour des raisons de sécurité, la circulation automobile et la ligne 15 des TPG ont été totalement interrompues entre 4h et 6h.

Ces incidents - tout comme les congères qui se sont formées en campagne - ont perturbé le réseau des transports publics. Il a accusé de nombreux retards en matinée.

Les vents violents ont également rendu les conditions de circulation difficiles pour les automobilistes. Sur la route de Sauverny à Versoix, une voiture a terminé sa course dans la forêt. Le conducteur est indemne. L'embardée est probablement due aux bourrasques de bise, précise la police cantonale. Son porte-parole, Jean-Claude Cantiello répète qu'avec un temps pareil, «il faut maintenir la distance de sécurité avec les autres véhicules et adapter sa vitesse aux conditions météorologiques».

Ce mardi, le Service d'incendie et de secours a effectué une trentaine de sorties directement liées aux intempéries.

Avions à 180°

Genève Aéroport n'a de son côté enregistré aucune perturbation: ni retard, ni annulation de vols. Mais son personnel a procédé à des manoeuvres plutôt originales sur le tarmac. Il a du faire tourner des avions sur eux-mêmes pour ne pas avoir à décharger les bagages face au vent. Les portes des soutes peuvent en effet être endommagées en cas de rafales de plus de 40 noeuds (soit environ 75 km/h), ce qui était le cas ce mardi matin.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!