Actualisé 06.08.2012 à 07:51

JO 2012: Athlétisme«La foudre» rejoint Carl Lewis dans la légende

Dans un stade olympique chauffé à blanc, le Jamaïcain Usaïn Bolt a fait taire ses détracteurs s'adjugeant magistralement le 100 m, dimanche.

de
Oliver Dufour, Londres
Bolt a réussi là le deuxième chrono de l'histoire du 100 m.

Bolt a réussi là le deuxième chrono de l'histoire du 100 m.

C'était écrit, l'épreuve reine de cette soirée d'athlétisme devait se résumer à un bras de fer entre les deux fusées des Caraïbes, Yohan Blake et Usain Bolt.

Ce dernier rêvait même de devenir le premier sprinter masculin depuis l'Américain Carl Lewis à défendre son titre olympique sur la distance. C'était en 1988 à Séoul (CdS), quatre ans après avoir battu tous ses adversaires aux Jeux de Los Angeles. Sur fond de scandale après la disqualification du Canadien Ben Johnson pour dopage.

«L'Eclair», lui, a réussi son incroyable pari avec tout l'aplomb qui caractérise les champions de sa trempe, les pitreries d'usage en garniture. Au passage, il s'est offert un nouveau record olympique et la meilleure performance mondiale de l'année, en 9''63. De quoi faire taire tous ceux qui le voyaient en fin de règne, prêt à livrer les clés de la boutique à son meilleur ennemi Blake.

Pas farouche ni revanchard, son rival «La Bête», qui avait montré ses griffes avant le coup de pistolet libérateur, est tombé dans les bras de Bolt pour le féliciter de sa performance à couper le souffle.

Comme à son habitude, le grand échassier est parti dans le dos de ses adversaires pour les déposer sur la seconde moitié de la rectiligne. Le Jamaïcain de 25 ans a devancé son compatriote (9''75). Le champion du monde en titre a précédé d'un cheveu l'Américain Justin Gatlin (9''79). Ce dernier a vécu son retour dans la lumière après avoir connu une traversée de ténèbres; il avait été suspendu entre 2006 et 2010, pour avoir lui aussi fauté avec des substances interdites.

«C'est un honneur»

Usain Bolt: «Je suis très heureux. J'étais ici pour défendre mon titre et je l'ai fait: c'est un honneur. J'ai fais ce que j'avais à faire et cela me ravit. Beaucoup de gens ne me voyaient pas favori mais je suis resté concentré et j'ai fais mon job.»

Yohan Blake: «Cette médaille est douce à mes yeux, car je courais ici contre les meilleurs au monde. Je félicite Usain d'avoir pu défendre son titre. De mon côté, j'ai fait ce que je devais en restant concentré sur ma course.»

Justin Gatlin: «L'or reste l'or et là, ce n'est que le bronze mais il est si bon de revenir aux Jeux après huit ans ! Qui plus est dans un stade si électrique. J'ai connu quelques problèmes pendant ma course mais je vais corriger tout cela pour la suite.»

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!